En route pour la côte sud du Sri Lanka

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur email
Partager sur whatsapp

Si vous êtes en voyage au Sri Lanka, vous aurez certainement envie de découvrir le sud de l’île, pour profiter de ses plages de sable blanc qui bordent l’océan indien. La côte sud du Sri Lanka est l’une des régions les plus visitées du pays, mais elle vaut quand même largement le détour. Voici quelques pistes pour vous aider à organiser votre voyage, de l’ancienne ville de Galle aux criques de Tangalla

Galle et son fort, un incontournable

Si déjà vous avez pris la peine de descendre dans le sud du Sri Lanka, vous devez vous arrêter à Galle (prononcez Gol), la célébrissime cité coloniale aux fortifications de style Vauban. A peine entré à l’intérieur, qu’on est déjà sous le charme de cette ville historique, dont la citadelle se dresse sur les bords de l’océan Indien. Profitez en pour marcher sur les traces de Nicolas Bouvier qui séjourna plusieurs mois dans la ville pendant son séjour à Ceylan.

  • Arrêtez-vous à l’Heritage Cafe situé dans Pedlar Street, hsitoire de boire un verre ou de manger un curry dans un magnifique patio ombragé.

pointe galle

J’ai craqué pour l’hôtel Noit Gedacht

Situé à la sortie de la ville en direction de la plage d’Unawatuna, le Noit Gedacht fait partie de mes coups de cœur au Sri Lanka. Il est installé dans l’ancienne demeure du gouverneur de Hollande, et le cadre est juste à tombé par terre. Alors, je vous le concède, c’est un hôtel cher, plutôt dans la catégorie luxe. Mais franchement, si vous voulez vous payer un petit coup de folie pendant le voyage, c’est ici qu’il faut poser vos valises.

Une plage très animée à deux pas de la ville

Unawatuna est une petite plage assez magnifique, qui m’a immédiatement rappelé celles de Thaïlande, surtout pour le côté ultra animé et populaire. Il y a beaucoup de monde, dans l’eau on vient à votre rencontre pour vous proposer des tours en bateau ou de la plongée. Et sur la plage, on vend des pashminas et des colliers en coquillage. Le décor est planté, ce n’est pas ma plage préférée c’est sûr, mais elle fera peut-être le bonheur de certain ! Pour plus de calme, vous pouvez vous rendre jusqu’à Jungle Beach et en profiter pour découvrir en chemin, la Pagode Japonaise ou le Sanctuaire de Rumassala.

Grosse déception à Matara

Nous sommes venus spécialement à Matara pour une journée, par ce que j’avais beaucoup insisté pour y aller, après lecture d’une description dans le Lonely Planet. Et très franchement, je n’ai pas été conquis du tout. Alors c’est peut-être la faute à l’heure, je ne sais pas. Nous avons débarqué sur les coup de midi, dans une chaleur assez étouffante. Et la ville était déserte ! Mis à part quelques monuments, comme le fort ou le temple Parevi Duva, il n’y a pas grand chose à faire, sauf peut-être profiter de la promenade qui longe la mer et aller piquer une tête.

plage mirissa

Mirissa, ses poissons grillés et ses baleines évidemment

Que dire de Mirissa, si ce n’est qu’elle a tout pour plaire. Une succession de plages toutes magnifiques, de nombreux hébergements bon marché et une vraie animation le soir, chose rare au Sri Lanka. On peut aussi lui reprocher d’être beaucoup trop touristique et d’attirer toujours plus de monde, notamment pour ses excursions d’observation des baleines. Et c’est vrai que de ce côté là, c’est un vrai problème. Le phénomène a pris beaucoup trop d’ampleur, mettant en péril l’équilibre des cétacés. Je n’aurais qu’un seul conseil : choisissez un équipage sérieux si vous souhaitez partir pour une excursion en mer. Nous avions embarqué avec Raja, un jeune sri lankais travaillant avec l’université locale, à la préservation des fonds marins et des baleines. Alors c’est sûr, nous sommes restés à distance, nous n’avons pas vu la queue d’une baleine surgir à 10 mètres du bateau. Mais au moins, on ne pourra pas nous reprocher de ne pas avoir fait attention. Et puis embarquer avec un passionné, qui connait les baleines sur le bout des doigts, croyez moi ça change tout !

Talalla, la plage qu’il ne faut pas rater

Moins célèbres que ses voisines Tangalla ou Mirissa, Talalla est de loin la plus belle plage que j’ai vue dans le sud du pays. C’est une longue bande de sable d’environ 3 ou 4 kilomètres, qui paraît presque vierge, tout simplement parce que la localité a décidé d’y interdire toute construction. Alors je ne sais pas combien de temps cela va encore tenir, mais en tout cas le résultat est là. Un lieu tranquille et peu connu, où l’on se retrouve quasiment seul sur la plage, sauf dans la matinée quand les élèves de l’école locale s’y retrouvent pour leur cours de sport. Je vous conseille d’emprunter le petit escalier taillé dans la falaise à l’est de la baie, pour rejoindre l’hôtel Panorama. Allez y boire un verre au coucher du soleil, c’est fantastique.

plage de talala

Pousser jusqu’à Tangalle

Tangalle offre encore un visage différent au littoral de la côte sud. Ici les grandes plages laissent bien souvent place à des successions de criques, dont certaines sont complètement isolées. Et en plus, il est possible de randonner le long du cordon littoral, de crique en crique, pendant la journée.

  • Je vous conseille une excellente adresse pour manger du poisson grillé sur la petite plage qui jouxte le Palm Paradise Cabana, avant l’entrée de la ville. 3 ou 4 tables sous une hutte en bambou, du poisson frais juste ce qu’il faut, et une formidable sauce à la citronnelle. Quoi de mieux pour déjeuner ?

Intrusion dans les terres pour un safari à Uda Walawe

La dernière étape de mon itinéraire sur la côte sud du Sri Lanka nous emmène jusqu’au parc d’Uda Walawe, à environ deux heures par la route de Tangalle. Pour nous y rendre, nous sommes passés directement par notre hôtel, qui nous a organisé une demi-journée avec transfert en minibus, jeep et guide pour environ 60 euros par personne. En comparaison des prix de Yala, cela n’a rien à voir. Et très franchement le parc vaut vraiment le détour. Mieux vaut y venir le matin, déjà pour la chaleur, et puis pour assister au lever du soleil sur les réservoirs qui entourent le parc d’Uda Walawe.

elephant uda walawe

Comment venir dans le sud du Sri Lanka ?

  • Des trains font la liaison tous les jours depuis Colombo jusqu’à Mattara et desservant Galle, Unawatuna et Mirissa. Il faut compter 4 à 5 heures de trajet et les billets coûtent environ 2 à 3 euros par personne
  • En bus Intercity depuis Colombo pour environ 300 roupies sri lankaise
  • En taxi depuis Colombo ou l’aéroport, il faudra compter entre 50 et 80 euros
  • En avion grâce au nouvel aéroport d’Hambantota – Mattala Rajapaksa
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur email
Partager sur whatsapp

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

* * Cette case à cocher est obligatoire

*

J'accepte

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.