Expo : le Japon de Nicolas Bouvier

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur email
Partager sur whatsapp

Vendredi après-midi, je me suis rendu à La Fenêtre, un lieu dédié à l’architecture, au design et aux arts appliqués. Un lieu que je découvre grâce à une exposition organisée en collaboration avec la librairie des Cinq Continents. Une librairie que je connais bien puisque j’y achète la plupart de mes livres de voyage. Si vous êtes branchés littérature et voyage, c’est un endroit à découvrir absolument !

La Fenêtre se situe non loin de la gare de Montpellier, un lieu discret que l’on ne remarque pas, ou à peine. Et pourtant c’est un endroit qui propose vraiment une programmation intéressante. L’exposition du moment qui dure encore jusqu’à la fin du mois est consacrée à l’écrivain voyageur Nicolas Bouvier. Pour ceux qui ne connaissent pas, c’est l’un des grands écrivains de ce siècle dans le domaine de la littérature voyage. Je l’ai découvert en lisant Le Poisson Scorpion, un ouvrage culte écrit lors d’un séjour de plusieurs mois au Sri Lanka.

Le Japon de Nicolas Bouvier
Le Japon de Nicolas Bouvier

Qui est Nicolas Bouvier ?

Né en 1929, Nicolas Bouvier a parcouru le monde pendant de nombreuses années en passant par l’Europe centrale, l’Asie centrale, l’Inde, le Sri Lanka, la Chine, la Corée du Sud. Après sept mois au Sri Lanka, il embarque pour le Japon, un pays qui va très vite le fasciner. Il y séjournera trois fois, en 1955, en 1966 et en 1970. Il rapportera de ces voyages toute la matière de son livre Chroniques Japonaises. Et également plusieurs milliers de photographies, dont la plupart sont inconnues du public.

L’Extrême-Orient offre un terrain très favorable aux photographes débutants. Non seulement par la variété et la beauté des attitudes et des types, mais aussi à cause d’une certaine indulgence ou d’une certaine résignation devant la caméra.

Nicolas Bouvier

La photographie est d’abord pour lui une nécessité pour survivre, un moyen de gagner sa vie et de pouvoir ainsi continuer à voyager. Il vivra souvent dans le plus grand dénuement, ne mangeant pas pendant parfois plusieurs jours. L’un de ses compagnons de voyage, Alain Villeminot, raconte avec une certaine nostalgie leurs aventures et leurs galères au Japon en 1956. Une interview est à découvrir à La Fenêtre ou par ici !

Nicolas Bouvier a écrit plus d’une trentaine d’ouvrages dont la plupart sont aujourd’hui des références pour les voyageurs du monde entier.

L’expo Voyages au Japon de Nicolas Bouvier

L’exposition proposée par La Fenêtre réunit une sélection de photographies en noir et blanc prises par Nicolas Bouvier au cours de ses différents voyages au Japon entre 1950 et 1970. Elle a été créée en collaboration avec le Musée de l’Élysée de Lausanne pour le festival Kyotographie en 2013, puis présentée sur le stand du Japon au Salon du Livre à Genève en 2014.

Photographies en noir et blanc de Nicolas Bouvier
Photographies en noir et blanc de Nicolas Bouvier

Une très jolie sélection de clichés, principalement des portraits mais aussi des scènes de vie ou de rues. Et bien entendu le mur du quartier d’Araki-chô à Tokyo. Mur qui captiva l’artiste jusqu’à devenir l’un de ses sujets d’étude favori. Chaque photographie est accompagnée de textes de Nicolas Bouvier, une mise en perspective qui permet de mieux comprendre le travail de l’artiste. Un bel hommage à la culture populaire nippone. La photographie que j’ai préférée est le portrait d’un vendeur de cigarette prise à Tokyo en 1964. Voici le texte qui l’accompagne :

J’ai débarqué, consigné mon bagage à Tokyo Central et suis parti dans cette ville internationale, une brosse à dents dans la poche. C’était un bonheur de marcher dans ces longues avenues rafraîchies par le vent en regardant les visages (…) et l’on trouvait partout des boutiques minuscules qui offraient pour quelques yens un café fort et bon, petits miracles auxquels, après deux ans d’Asie, j’avais cessé de croire.

L’exposition Voyages au Japon de Nicolas Bouvier est à découvrir pendant encore toute la semaine à La Fenêtre, 27 rue Frédéric Peyson, à Montpellier ! Alors dépêchez vous !


Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur email
Partager sur whatsapp

1 Comment

  1. Sophie
    26 mai 2015 @ 10:33

    Quel beau blog ! Sacrément artistique, d’abord, avec une pertinence et une sensibilité qui vous inoculent une belle tranche d’optimisme et de rêve. Merci pour ce beau travail qui nous permet, entre autres perles, de nous décentrer de notre nombril pour voir que finalement, tout n’est pas si noir dans le monde… Merci de me tenir absolument informée des dernières parutions !

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

* * Cette case à cocher est obligatoire

*

J'accepte

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.