Cap sur les îles de l’ouest de la Malaisie

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur email
Partager sur whatsapp

Aujourd’hui je vous emmène à la découverte des trois principales îles de l’ouest de la Malaisie. Trois îles avec chacune leur particularité, leur histoire et leur caractère. Et vous découvrirez vraiment que la côte ouest n’a rien à envier aux îles orientales, beaucoup plus populaires auprès des voyageurs.

Penang, histoire et culture

Penang est vraiment un véritable concentré d’Asie du Sud Est, c’est une île bouillonnante et chargée d’histoire, située sur le trajet de l’ancienne route des épices. Georgetown, la plus grande ville de l’île est à la fois captivante et hallucinante. Classée à l’UNESCO, elle figure parmi les plus beaux héritages de l’époque coloniale. Les shophouses, dont je suis un fan inconditionnel, constituent les piliers de son architecture. C’est un plaisir de déambuler dans les ruelles de la vieille ville, pleines de couleurs et de découvertes à chaque carrefour. Georgetown est une ville pour les aventuriers, les amoureux et les explorateurs, il faut prendre le temps de s’y poser pour sentir son atmosphère terriblement inspirante (en tout cas pour le blogueur que je suis).

La vieille ville de Georgetown

Kek Lok Si, le temple de la félicité suprême, se trouve à l’extérieur de la ville sur les hauteurs d’Air Hitam. C’est l’un des plus grands temples bouddhistes d’Asie du Sud Est. Peut être pas le plus beau mais il n’en reste pas moins très impressionnant. On peut le rejoindre facilement en bus depuis le centre de la ville.

La côte est de l’île fourmille de petites plages isolées et de villages typiques, habités par des familles de pêcheurs. Une image très rurale de la Malaisie où se développent de nombreuses initiatives écotouristiques. L’endroit idéal pour aller à la rencontre des populations locales et découvrir l’artisanat, la pêche et la culture de ce coin du pays.

  • Pour se rendre sur l’île de Penang : depuis Kuala Lumpur, il est possible de rejoindre Penang directement en avion, plusieurs compagnies low cost opèrent des vols chaque jour. Sinon vous pouvez prendre le train depuis KL et vous rendre jusqu’à Butterworth (6 heures) puis emprunter le ferry pour Georgetown.

Pangkor, petite et discrète

Pangkor signifie Belle Île en malais, un nom qui définit très bien cette petite île située à deux pas de la côte et de la ville de Lumut, dans le Perak. Je l’ai visité lors de mon voyage en Malaisie et elle fait partie de mes coups de cœur dans ce pays. Pangkor est surtout populaire auprès des touristes malais, les étrangers préfèrent souvent se rendre sur la côte est, dans les îles Perenthians ou à Redang. Et pourtant, si vous recherchez la tranquillité, Belle Île aura beaucoup à vous offrir.

L’ouest de l’île offre encore de très belles plages assez tranquilles, dont certaines ont conservé un caractère très sauvage. Ma préférée est sans conteste Coral Bay, la dernière sur la route en direction du nord, un magnifique croissant de sable doré, surmonté d’une jungle épaisse. Les eaux y sont limpides et d’un bleu-vert intense. A marée basse, on peut rejoindre à pied de nombreuses petites criques isolées où l’on se retrouve un peu seul au monde.

L'île de Pangkor

L’intérieur de l’île, tout en relief, est un terrain de jeu idéal pour randonner dans la jungle, mais il est indispensable de s’y aventurer accompagné d’un guide. Certains itinéraires sont très difficiles techniquement et l’on peut s’y perdre rapidement. La côte est est parsemée de petits ports et de petits villages de pêcheurs sur pilotis. Le meilleur moment pour les découvrir, c’est le petit matin, pendant le retour de la pêche. Installez vous dans un petit restaurant pour goûter les roti, galette de blé très populaires au petit-déjeuner.

  • Pour se rendre sur l’île de Pangkor : Belle Île est située à 238 kilomètres de la capitale Kuala Lumpur et se rejoint par la route via Lumut en 3 heures et demi. Sinon, en train, il faut remonter jusqu’à Ipoh puis emprunter un bus jusqu’à Lumut, où se trouve l’embarcadère des ferries. Comptez entre 4 et 5 heures au total.

Langkawi, la plus grande

Située à la frontière avec la Thaïlande, Langkawi est un archipel de 99 îles et îlots assez paradisiaques, baignées par des eaux limpides, au cœur d’une réserve naturelle reconnue pour sa biodiversité exceptionnelle. Malheureusement, cette île a connu, il y a une quinzaine d’années, un boom touristique sans précédent, attirant autant les malaisiens que les voyageurs étrangers. Petit à petit, guesthouses, restaurants et hôtels de luxe ont envahi le paysage et complètement transformé un littoral presque vierge il y a encore vingt ans.

Les plages sont souvent surpeuplées, notamment celle de Cenang pourtant incroyablement belle, mais envahie de bars de plage et noire de monde. Dans l’eau, jet skis et autres embarcations à moteur défilent tout au long de la journée. Et le soir, l’ambiance électrique rappelle celle de Khao San à Bangkok ou de certaines plages de Phuket en Thaïlande. Il existent tout de même quelques belles plages comme Pantaï Kok ou Tanjung Rhu, mais il est compliqué de s’y loger pour un prix raisonnable.

La passerelle de Langkawi

Pour découvrir un autre visage de l’île, il faut partir à la découverte des terres de l’intérieur, le meilleur moyen est de louer une voiture au port, les prix sont très abordables. Vous pourrez y découvrir l’artisanat local ou bien balader dans les petits villages de l’île. Langkawi offre aussi de nombreuses possibilité de randonnées et le cable car qui monte sur le Mat Cincang dévoile un superbe panorama sur l’archipel. Le soir il faut venir boire un verre au bord de la lagune, le spectacle est magnifique. Pour en savoir plus, vous pouvez consulter mon article à ce sujet.

  • Pour se rendre à Langkawi : depuis la capitale, le plus simple est évidemment de prendre un avion. Le train est une bonne option, mais le trajet est long et il faut terminer en bus. Sinon depuis Penang, des ferries opèrent chaque jour la traversée dans les deux sens.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur email
Partager sur whatsapp

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

* * Cette case à cocher est obligatoire

*

J'accepte

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.