Histoire et culture dans la plaine centrale du Sri Lanka

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur email
Partager sur whatsapp

Berceau de la civilisation cinghalaise, la plaine centrale du Sri Lanka abrite quelques-unes des plus intéressantes cités anciennes du pays. Surnommée aussi triangle culturel, cette région d’étend de Ritigala à Polonnaruwa, en passant par Sigiriya et peut se découvrir facilement en quelques jours. Je vous propose de partir sur les traces des anciennes dynasties cinghalaises et de remonter aux origines du bouddhisme dans l’île de Ceylan à travers mon petit guide sur cette région incontournable.

plaine sigiriya sri lanka

Le rocher du Lion, emblème de l’île de Ceylan

Le rocher de Lion, c’est d’abord une légende, celle d’une forteresse imprenable construite il y a plusieurs siècles par Kasyapa, fils du roi Dathusena. Il était un prince avide et méfiant qui n’avait qu’une peur, perdre le trône au profit de son frère Mugalan. Dans sa folie, il pensait que le roi son père complotait contre lui, lui cachant un immense trésor. Une montagne d’or, des milliers de pierres précieuses dissimulées dans les sous sol du palais, une fortune bien gardée à laquelle il n’aurait jamais accès. Son obsession devenait maladive si bien qu’il se persuada que le roi allait le destituer. Un jour, Kasyapa se rendit compte que le trésor qu’il convoitait était le Kala wewa, une immense réserve d’eau qui assurait l’approvisionnement d’Anuradhapura toute entière. Sa colère fut telle qu’il décida de faire emmurer vivant son père. Puis il s’enfuit pour se réfugier au sommet du rocher de Sigiriya, sur lequel il exigea qu’on lui construise un palais somptueux depuis lequel il régna d’une main de fer sur le royaume pendant près de vingt ans. Voulant fuir la folie de son frère, Mugalan s’était réfugié en Inde mais son désir de vengeance grandit jour après jour, année après année. Chaque nuit qu’il passait loin de son île lui permettait de faire murir son plan, rentrer au pays, tuer son frère et lui reprendre le trône. Dix huit ans passèrent avant que Mugalan ne rentre à Lanka avec une armée. Le siège dura plusieurs semaines, au bout desquelles il captura son frère et lui trancha la gorge.

rocher de sigiriya

Sigiriya en pratique

Le site se visite tous les jours, inutile de passer par un tour opérateur ou une agence, les billets s’achètent directement à l’entrée du site. Le prix est assez élevé malheureusement, il faut compter environ 20 euros par personne. L’idéal pour visiter Sigiriya est d’y venir tôt le matin, dès l’ouverture, pour éviter les foules et surtout la chaleur. En route, vous risquez fort de croiser de nombreux guides improvisés qui n’hésiteront pas à vous venir en aide pendant l’ascension. Ils se montrent souvent très insistant et ne vous lâchent pas avant d’avoir obtenu un pourboire. Il faut souvent être ferme, mais les choses se passent toujours très bien. Prévoyez au moins 3 heures pour la visite de ce site et surtout, emportez beaucoup d’eau car l’ascension est assez sportive. Retrouvez plus de détails sur cet visite dans mon carnet de voyage.

Pour vous rendre à Sigiriya, vous pouvez emprunter le train depuis Colombo (6 heures) ou Trincomalee (3 heures) et descendre à Gal Oya puis emprunter la correspondance pour Habanara. Depuis la gare, des bus rallient Sigiriya pour quelques roupies. Depuis Kandy, des bus Intercity Express font la navette plusieurs fois par jour (3 heures de trajet).

Mes bonnes adresses pour dormir ou boire un verre
  • L’Ancient Villa, située à l’entrée du petit village de Kimbisa, est une bonne adresse pour passer la nuit. Si les bungalows sont assez simples, ils restent agréable et la famille qui tient la guesthouse nous a vraiment bien accueilli. Il faut absolument goûter le rice & curry de la maitresse de maison, c’est un régal.
  • L’hôtel Sigiriya est un complexe assez luxueux qui jouit s’une vue incroyable sur le rocher du Lion. Nous y sommes venus pour déjeuner juste après la visite de Sigiriya. Si la nourriture est correcte, c’est surtout l’accès à la piscine pour quelques roupies qui rend l’escale intéressante. Parfait pour se reposer et repartir en forme !

alentours sigiriya

A faire autour de Sigiriya

Si vous êtes là pour quelques jours, n’hésitez pas à louer des vélos et à partir à la découverte de la plaine qui entoure le rocher du Lion, notamment dans les alentours du petit village de Kimbisa. Roulez à travers la campagne pour découvrir les wewa, ces gigantesques réservoirs construits par les rois cinghalais. C’est une visite qui vaut le détour, et il paraît qu’avec un peu de chance, on peut croiser des éléphants en liberté. Je ne les ai pas vu, mais sait-on jamais !

Visiter les temples troglodytes de Dambulla

Autrefois, Dambulla n’était qu’un petit ermitage dont les immenses cavernes abritaient une communauté de moines. Au fil des siècles, de nombreux souverains du Sri Lanka participèrent au développement des grottes d’Or qui devinrent l’un des lieux les plus spirituels du pays. Mais c’est certainement Nissanka Malla, souverain du Sri Lanka au XIIéme siècle et architecte du sanctuaire de Pollanaruwa, qui lui donna son aspect actuel. Restaurées au XVIIIème, les cinq grottes sacrées abritaient plus de cent cinquante représentations de Bouddha, dont l’un, couché, mesurait plus de quinze mètres de long. Depuis l’origine du bouddhisme, les grottes et les cavernes avaient toujours été transformées en lieux de prière ou de méditation. Comme les forêts ou les lacs, elles semblaient propices à l’apaisement et étaient souvent au cœur de légendes, de mythes ou de magies.

caverne dambulla

bouddha dambulla sri lanka
Dambulla en pratique

Les temples troglodytes de Dambulla se visitent tous les jours entre 7h30 et 18h. On rejoint l’entrée des cavernes après une ascension d’une vingtaine de minutes à travers la colline. Le panorama y est superbe, surtout du côté droit de la montagne, juste avant l’entrée des temples. Il faut compter environ 1500 roupies pour l’accès au site qui peut se visiter en moins d’une heure.

Dambulla est la plus importante localité de la région, c’est à partir de cette ville que transitent tous les bus en direction des montagnes, de la côte est ou de Colombo. Je vous conseille plutôt de loger dans les alentours de Sigiriya, c’est beaucoup plus tranquille et vous trouverez des hébergements dans toutes les gammes de prix.

Pour rejoindre Dambulla depuis Sigiriya ou l’inverse, vous pouvez facilement réserver un tuk-tuk, après négociation, la course n’excédera pas 100 roupies. Des bus font la liaison avec Sigiriya (30 roupies) puis la gare d’Habanara (40 roupies) pour ceux qui souhaitent continuer le voyage au Sri Lanka en train.

Matale, sur la route des jardins d’épices

Avant de poursuivre votre voyage vers la région montagneuse, arrêtez vous à Matale, à mi-chemin sur la route de Kandy, le temps d’un déjeuner et de la visite d’un jardin d’épices. Par contre, surtout n’y achetez rien !!! Les prix sont souvent déraisonnables, faites comme moi, allez au supermarché ou dans des boutiques en ville. L’intérêt ici, c’est surtout le massage au baume d’épices qui est souvent proposé après la visite contre un petit pourboire, pour la somme à vous de voir. Certains jardins proposent également un déjeuner à prix raisonnable.

Pour se rendre à Matale, il suffit d’emprunter le bus Intercity Express depuis Dambulla ou bien le train depuis Kandy, si vous faites le voyage dans l’autre sens (région montagneuse vers la plaine centrale).

A découvrir dans la plaine centrale su Sri Lanka

  • La cité ancienne de Polonnaruwa à découvrir dans cet article de Solène du blog My Little Road
  • Un safari dans le parc de Minneriya
  • Les ruines de Ritigala
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur email
Partager sur whatsapp

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

* * Cette case à cocher est obligatoire

*

J'accepte

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.