La vérité sur The Sinh Tourist

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur email
Partager sur whatsapp

Ceux d’entre vous qui ont voyagé au Vietnam ont certainement entendu parler de la compagnie de bus The Sinh Tourist. Elle est plébiscitée par la plupart des tours opérateurs européens. Les guides de voyage papier en font souvent l’article, prétendant que c’est la plus sûre ou qu’elle possède ses propres bus, où je ne sais quoi encore. Même chose chez les professionnels du tourisme européens installés au Vietnam. Résultat sur place, la compagnie surfe sur cet engouement et en profite pour augmenter ses prix, de 20 à 30 % en fonction des trajets. Et pourtant, la réalité est toute autre.

A bord, évidemment, uniquement des touristes en vadrouille dans le pays, mais le bus est le même que ceux des autres compagnies. Même confort, place identique pour les jambes et services à bord équivalents. Bref rien qui ne justifie un prix plus élevé, si ce n’est l’argument sécuritaire. Les chauffeurs de la compagnie sont réputés plus fiables, moins kamikazes que ceux des autres compagnies, là encore pas si sûr !

On a testé The Sinh Tourist jusqu’à Hoi An

Nous avons emprunté un sleeping bus The Sinh Tourist sur le trajet Nha Trang – Hoi An, temps estimé, une dizaine d’heures. Sur le bord de la nationale, des dizaines d’autocars circulent à vive allure en klaxonnant, serrant les autres véhicules pour tenter de les doubler. Une conduite plutôt agressive mais habituelle au Vietnam. Et puis de toute façon, nous, on ne craint rien puisqu’on a choisi The Sinh Tourist. En voilà justement un qui arrive, pas le nôtre heureusement, qui roule aussi vite, voire plus vite que les autres et manque de peu de percuter un camion de pleine face. Les choses s’annoncent bien !

Dans le bus The Sinh Tourist
Dans le bus The Sinh Tourist

Une heure plus tard à bord. J’occupe la première place de l’allée centrale, à l’étage, le nez dans le pare-brise. Avec une vue imprenable sur le tarmac et la circulation, et l’impression d’être dans un bateau qui tangue de gauche à droite. Pas si évident que cela pour dormir. Le trajet débute par une route sinueuse de montagne avec un trafic assez infernal. Le bus n’avance pas assez vite au goût du conducteur qui colle les véhicules, klaxonne et entame des dépassements à peu près partout. Visibilité ou non, véhicules  arrivant en face ou non, en plein virage parfois. De grands coups de freins, beaucoup de klaxons et de la chance, ça passe toujours mais on ne sait trop comment. Je ne suis pas quelqu’un qui a peur en voiture, mais cette nuit là, je peux vous assurer que je n’étais pas tranquille.

Pas moyen de faire quoi que ce soit, dès que mon œil se ferme, je suis réveillé en sursaut par un freinage d’urgence où un virage trop sec. A travers le pare-brise, je vois clairement la remorque d’un camion de marchandise juste à cinquante centimètres du bus. Le type en veut, il essaie encore de doubler, décrochant et se rabattant sans cesse. Comme il n’a pas assez à faire sur la route, le voilà muni d’un bouquin, récitant je ne sais quelle prière. Quelques minutes plus tard il est en pleine conversation téléphonique sur son portable alors qu’il appuie toujours plus fort sur l’accélérateur.

Sleeping Bus or not ?

On m’avait vendu The Sinh Tourist comme une compagnie plus sûre avec une conduite plus raisonnée. Heureusement alors parce que qu’est-ce que cela doit être chez la concurrence ? Bon après ça je pourrais quand même dire que oui, j’ai testé les sleeping bus au Vietnam. Mais je crois bien que c’est la dernière fois !

Bon en même temps, on s’en doute, le bus de nuit au Vietnam ce n’est jamais très safe, quelque soit la compagnie. Je ne vous parle ici que de ma propre expérience avec cette compagnie mais au dire de certains qui ont emprunter d’autres bus, le trajet avait été, comment dire, quand même moins mouvementé ! En conclusion, si vous choisissez ce mode de transport pendant votre voyage au Vietnam, mieux vaut avoir le cœur bien accroché. Et prévoir une journée calme le lendemain pour se remettre de votre nuit blanche ! Personnellement, à refaire, j’opterai plutôt pour le train.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur email
Partager sur whatsapp

4 Comments

  1. Good Morning Hoi An
    25 avril 2015 @ 9:26

    Il y a plusieurs Sinh Tourist au Vietnam mais sinon le bus n’est clairement pas le moyen le plus safe de se déplacer au Vietnam.

    Reply

    • Petits Voyageurs
      25 avril 2015 @ 9:51

      Il est vrai qu’il y a plusieurs compagnies au nom approchant ! Spécialité du Vietnam visiblement. A priori ici il s’agissait de la compagnie mentionnée dans les guides de voyage. Réservation faite depuis un hôtel tenu par des expats français…

      Reply

  2. 5autourdumonde
    25 avril 2015 @ 12:22

    Nous n’avons pas testé cette compagnie, par contre on a testé en A/R le sapa express. Franchement, le chauffeur a très peu utilisé son klaxon, on a d’ailleurs été surpris en comparaison avec notre trajet Haíphong-Hanoi. De plus, il conduisait plutôt tranquillement, étonnant au vu de tout ce que nous avions lu ou entendu sur la route au Vietnam. On conseille vivement!

    Reply

    • Petits Voyageurs
      25 avril 2015 @ 1:17

      Vous avez trouvé la perle rare !!!! 🙂 Je n’ai pas eu cette chance, pas un seul trajet en bus tranquille de mon côté ! J’y penserai si je retourne au Vietnam ! A bientôt !

      Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

* * Cette case à cocher est obligatoire

*

J'accepte

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.