Les Orcades en hiver : voyage au bout de l’Ecosse

Je ne sais plus vraiment quelle mouche m’a piquée lorsque j’ai choisi de partir en voyage aux Orcades en hiver. Moi qui n’aime pas le froid, en découvrant l’Ecosse au mois de janvier, j’allais être servi. Ce road trip m’a mis l’eau à la bouche plusieurs mois avant le départ. Il avait comme un petit goût d’aventure, parce qu’il m’emmenait vers des latitudes que je n’avais jamais explorées jusqu’à présent.

Lorsque l’on est voyageur, je crois qu’il est important de changer ses habitudes. D’aller vers ce que l’on ne connaît pas, plutôt que d’évoluer sur des terrains avec lesquels on est à l’aise. Après l’Irlande l’année dernière, je m’attaque donc à l’Ecosse.

Vous allez le voir, les îles Orcades sont une terre à la fois légendaire et fantastique. Ce petit bout d’Ecosse, souvent délaissé au profit de la côte ouest, mérite que l’on s’y attarde. Derrière ce chapelet d’îles planes battues par les vents, se cachent quelques trésors qu’on ne peut découvrir que là-bas.

Partir en road trip aux Orcades pendant l'hiver

Dans cet article, je partage quelques pages de mon carnet de voyage aux Orcades. Un road trip intense dans un archipel singulier qui ne manquera pas de vous inspirer, du moins je l’espère. Je vous donnerai également quelques conseils si vous prévoyez de séjourner à Orkney durant l’hiver (ou même en été d’ailleurs). Puis je vous parlerai de mon itinéraire à travers Mainland et sur l’île de Hoy.

Comment rejoindre les îles Orcades depuis Edimbourg ?

Depuis Edimbourg, il faut plus de 6 heures de voyage pour rejoindre l’embarcadère où attend le ferry qui mène dans les Orcades. Dans le froid et la neige, les Highlands déroulent leur sommets de poudreuse caressés par les derniers rayons du soleil. Je découvre l’Ecosse à la nuit tombée. Quelques instants chapardés ça et là, puis le noir. La route étroite et sinueuse. Les phares des voitures qui me percent les yeux. Une longue route jusqu’à l’extrême nord de l’Ecosse commence.

Comment rejoindre les îles Orcades en Ecosse ?

Si le bourg de John O’Groats n’a aucun charme particulier, l’émotion monte lorsque l’on atteint (enfin) la dernière localité écossaise. Plus au nord, il n’y a plus rien. Excepté l’archipel des Orcades et bien plus au nord encore les Shetlands. Dans le port déjà recouvert de brouillard, nous attendons patiemment d’embarquer sur le ferry. Les voitures sont sagement garées en file indienne, le temps que les voyageurs de retour quittent le navire. La brume glisse sur une mer agitée, les eaux sont noires. Il pèle sévèrement dehors.

3 options pour arriver ou quitter les îles Orcades

  • La version longue : à partir d’Edimbourg, il est possible de rallier l’archipel des Orcades en voiture, puis emprunter le ferry à John O’Groats (Gills Bay) ou Thurso. Il faut presque 6 heures pour rejoindre le nord de l’Ecosse depuis Edimbourg. Mais c’est l’occasion d’un superbe road trip à travers les Highlands et le long de la North Coast 500. Je vous conseille de découper votre itinéraire en deux parties en dormant du côté d’Aberdeen par exemple.
  • La version longue par la mer : si vous n’avez pas envie de faire de longues heures de route, vous pouvez attraper le ferry qui mène à Kirkwall depuis Aberdeen. Il faut également compter 6 heures de traversée, avec la possibilité de voyager durant la nuit.
  • Le plus rapide : la compagnie Loganair assure des liaisons par avion depuis plusieurs villes au Royaume-Uni, dont Edimbourg et Glasgow.

Retrouvez plus d’informations sur les différentes compagnies de ferry desservant les Orcades à la fin de cet article.

Road trip en Ecosse : un fantastique voyage hivernal aux Orcades

Voyager en Ecosse durant l’hiver présente un seul petit inconvénient : les journées sont très courtes. Et c’est d’autant plus vrai lorsque l’on choisit de passer Nouvel An aux Orcades. Le soleil pointe le bout de son nez à 9h30 et tire sa révérence vers 15h30.

Lorsqu’il ne fait pas beau (donc un jour sur deux), la pénombre s’installe vers 14h30 et il fait nuit noire une demi-heure plus tard. Donc autant vous dire que les journées défilent vite et que votre programme de visite sera réduit. Mais rassurez-vous, si vous séjournez une semaine dans les îles Orcades, vous pourrez avoir un très bon aperçu de l’archipel.

  • Les merveilles naturelles de la côte ouest de Mainland

  • Je ne vous cacherai pas que j’ai eu un coup de foudre pour la côte ouest de Mainland. J’ai même fait l’impasse sur certains coins des Orcades pour me concentrer sur l’exploration du littoral de cette partie de l’île. Routes isolées, falaises cisaillées par les vents et océan déchainé font toute la dramaturgie des paysages de l’ouest de Mainland. Si vous vous aventurez vers la côte ouest, ne manquez pas la découverte de la baie de Skaill, de Yesnaby et de Marwick Head.

Découvrir le littoral des îles Orcades en Ecosse

Yesnaby, un coup de coeur à Orkney
Au contact de la nature en Ecosse
  • Les vestiges du néolithique à découvrir aux Orcades

Il y a 4500 ans, les hommes étaient déjà assez fous pour aller se perdre dans l’archipel des Orcades. D’île en île, ils ont laissé sur place de nombreux témoignages de leur passage sur terre. Il existe plusieurs sites néolithiques à découvrir aux Orcades. J’ai eu l’occasion d’en visiter 2 au cours de mon séjour : le Ring of Brodgar et le Broch of Gurness.

Que faire aux Orcades : visite du Ring of Brodgar
Visiter le Broch of Gurness à Orkney pendant l'hiver
  • Stromness : mon port d’attache

Stromness était autrefois l’un des plus importants comptoirs marchands du nord de l’Ecosse. Ce repère de marins comptait un nombre incroyable de tripots et de bars, où l’on venait se soûler de whisky ou de bière. Puis un jour, le gouvernement a dit stop à la décadence et les pubs ont fermé les uns après les autres. Résultat aujourd’hui, Stromness ne compte plus qu’un ou deux bars et quelques restaurants sur le port. Pour autant, elle reste (et de loin) la plus charmante ville des Orcades. Baladez-vous sur le port au petit matin pour aller à la rencontre des pêcheurs. Perdez-vous dans les ruelles de la vieille ville à la découverte des petites maisons en pierre du front de mer. Il respire ici comme un petit air de Bretagne m’a t’on dit…

Le port de Stromness dans les Orcades
  • Birsay et le nord de Mainland

A l’extrémité la plus septentrionale de Mainland, il est un petit bout de roche surmonté d’un phare qui tente de tailler la route au nord. Posé au coeur d’une baie sublime, le Brough of Birsay est l’une des autres merveilles de la nature à découvrir à Orkney. Si vous voulez explorer la côte en voiture ou en vélo (bon disons qu’en hiver c’est une très mauvaise idée), je vous conseille de suivre la route A966 qui longe le littoral nord puis redescend vers Kirkwall.

Sur la plage de Birsay dans les Orcades
Superbe plage dans l'archipel des Orcades en Ecosse
  • Hoy : l’île sauvage

Hoy est l’antithèse de Mainland. Face à sa grande soeur, elle explose en pleine mer. Elle surgit avec ses paysages dramatiques, ses falaises impressionnantes et ses couleurs presque surnaturelles. L’hiver écossais ne m’a accordé que quelques courtes heures pour parcourir les routes de l’île, avant que la pluie et le brouillard ne viennent l’engloutir. Juste le temps qu’il fallait pour rejoindre Rackwick, l’une des baies les plus spectaculaires de l’archipel.

Dans la baie de Rackwik à Hoy
Road trip à Hoy dans les Orcades

Les Orcades en hiver : notes extraites de mon carnet de voyage

Demain dès l’aube

Chaque matin vers 9h00, le soleil pointe sur la baie de Stromness. Mon premier rendez-vous de la journée se passe sur une petite terrasse en pierre, face au port. Les températures sont encore négatives à cette heure-ci, mais je suis prêt, mon café à la main. Sur les conseils de Rosemary, j’ai apporté mes lunettes de soleil. Chaque matin aux premières lueurs du jour, le spectacle est différent. Les teintes changent, passant du rose au bleu, puis au mauve. Un instant pastel puis clair obscure, lorsque le temps est orageux. Le regard se perd à l’horizon, les heures défilent. Parfois midi sonne et je n’ai toujours pas quitté ma terrasse sur le port de Stromness. Demain dès l’aube, je serai encore là à attendre.

Petit plaisir du voyage dans les Orcades : le lever du soleil
Regarder le lever du soleil dans les îles Orcades
Au petit matin dans l'archipel des Orkney
Lumière d'hiver aux Orcades

Mise en lumière

Durant l’hiver dans les Orcades, les lumières sont fabuleuses. Le soleil dans sa course folle, ne prend même plus le temps de grimper vers le ciel. Il glisse avec agilité juste au-dessus de l’horizon. Ses rayons doux exaltent les couleurs et dopent les perspectives. Le plein jour n’existe plus, ou si peu. Dans la demi-lumière, les paysages fantastiques du nord de l’Ecosse apparaissent toujours plus beaux, toujours plus irréels.

cabine-telephonique-archipel-orcades

Les cabines solitaires

Partout dans les Orcades, j’ai croisé la route de cabines solitaires venues apporter les couleurs du royaume en territoire viking. Au coin d’une rue qui ne mène nulle part, à l’entrée d’un champ, derrière une grange, les telephones boxes semblent désemparées. Certaines, les pauvres, ne fonctionnent même plus. Elles n’ont plus épié de conversation depuis longtemps déjà. Mais elles sont toujours là. Elles font partie du paysage. Et personne n’oserait venir les déloger.

Mon hébergement de rêve aux Orcades

Si vous voulez découvrir les Orcades, je vous conseille absolument d’y passer plus d’une journée. Une semaine à Orkney, c’est à peine suffisant pour profiter de l’archipel et s’imprégner de l’atmosphère insulaire particulière de cet endroit.

Visiter les Orcades en hiver : où dormir ?

Si vous recherchez un endroit où dormir aux Orcades, n’hésitez pas à contacter Rosemary via son site Anderson Cottage. Elle possède plusieurs superbes maisons sur le port de Stromness. J’ai logé au 4 South End avec 3 amis. Cette petite maison sur 3 niveaux est tout simplement l’un des meilleurs hébergements que j’ai pu tester durant mes voyages. Vous pouvez y aller les yeux fermés. (NB : ceci n’est pas une annonce sponsorisée, juste un coup de coeur total pour le lieu)

Vous aurez le choix entre 5 cottages différents pouvant loger entre 2 et 8 personnes. Les prix à la semaine démarrent à 380£. Et quand on voit les tarifs des hébergements aux Orcades, ce n’est franchement pas cher au regard de la qualité des logements proposés.

Le ferry : la meilleure manière de voyager à Orkney

Pour atteindre les îles des Orcades il faut prendre la mer. Depuis le continent, plusieurs compagnies desservent Orkney tous les jours, même en hiver. Dans l’archipel, un service de ferry inter-îles permet de rejoindre facilement Hoy, Westray, Rousay et toutes les autres. Entre les îles, on peut aussi prendre l’avion mais je n’ai pas eu l’occasion de tester. La prochaine fois peut-être. (Dieu des Orcades, si tu m’entends, offre-moi un nouveau voyage pour te rendre visite !)

Découvrir Orkney en bateau

Pour rejoindre les Orcades depuis le continent, il n’y a pas 36 solutions. Il y en a deux en fait, du moins pendant la saison hivernale :

  • Avec la compagnie Pentland Ferries qui assure une liaison Gill’s Bay – St Margaret Hope en 1 heure et demi si la mer est bonne. 3 départs par jour dans les deux sens. 16£ par passager et 38£ pour le véhicule si vous en avez un.
  • Avec la compagnie Northlink entre Scrabster et Stromness. Le temps de trajet est un peu plus long mais par contre, le bateau est vraiment plus confortable que chez le concurrent. Et en plus, vous passerez juste devant le célèbre Old Man of Hoy ! Au niveau prix c’est un poil plus cher : 16,65£ par passager (en basse saison) et 53£ pour la voiture.

Si vous souhaitez sillonner les différentes îles des Orcades durant votre séjour, allez regarder du côté de la compagnie Orkney Ferries. Elle assure de nombreuses liaisons entre Mainland et les îles de l’archipel. Pour ce qui est des prix, la plupart des traversées vous coûteront moins de 10£ par passager. Le plus compliqué sera d’arriver à déchiffrer leurs timetables…

Des ressources pour préparer votre voyage aux Orcades

Je termine cet article en vous donnant quelques liens utiles pour vous aider à planifier votre séjour aux Orcades :

  • Le site officiel de l’office du tourisme des Orcades est une mine d’informations pratiques pour préparer son voyage. Bonnes adresses, activités, transports, il y a de quoi faire. Il est même possible de télécharger des petit guides au format PDF. Très pratique donc mais c’est en anglais uniquement.
  • Chez Visit Scotland, vous pourrez également trouver un dossier spécial consacré à l’archipel des Orcades.
  • Sarah du blog French Kilt a visité Mainland le temps d’un week-end à l’automne dernier. Elle a écrit un billet récap très complet avec de nombreuses idées de visites. Son article est vraiment complémentaire à celui-ci, car nous n’avons pas visiter les mêmes endroits.
  • Enfin, Lucie du blog Voyages et Vagabondages a découvert les Orcades il y a quelques années. Un véritable coup de coeur pour elle. Découvrez son article pratique sur son blog.