Les yeux au Celé, la tête dans les étoiles : microaventure dans le Lot

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur email
Partager sur whatsapp

Remonter la vallée du Célé, c’est d’abord remonter aux origines de l’humanité. Comme en Dordogne, les premiers hommes y ont laissé des traces de leur passage, à travers des fresques dissimulées dans des grottes secrètes. Falaises calcaires, rapides tumultueux, grands espaces, tous les ingrédients sont là ! Le long du parcours, habitations et villages troglodytes défilent comme autant de refuges intrigants.

C’est dans ce décor magistral et préservé que je te propose d’embarquer avec moi en podcast. La vallée du Célé est un lieu à part qui gagne à être connu. Au détour des méandres de la rivière, l’œil est hypnotisé par la beauté sans égale des petits villages de la vallée. Espagnac-Sainte-Eulalie et son prieuré Val Paradis,  Brengues et son impressionnant château des Anglais, Marcilhac-sur-Célé et sa prestigieuse abbaye médiévale, et enfin Cabrerets, dernière étape magistrale juste avant la confluence du Lot.

Je vous emmène découvrir ce petit coin de l’Hexagone à l’occasion de la sortie du livre Voir la France loin la Foule, que j’ai coécrit avec Natasha Penot et Maud Coillard-Simon, aux éditions Hachette. Cet ouvrage propose 45 alternatives confidentielles à de grands sites français.

Podcast dans la vallée du Célé

Sous terre, sur terre, dans le ciel : un podcast à la découverte du Célé

Bienvenue dans le parc naturel régional des causses du Quercy, un géoparc classé à l’UNESCO pour sa géologie et son histoire exceptionnelle. 

J’ai imaginé ce voyage comme une micro aventure en trois temps : sur terre, dans le ciel et sous terre, dans les entrailles du gruyère. Car oui, le sous-sol du Quercy ressemble à un immense gruyère.

Je t’emmènerai d’abord dans la Braunhie en compagnie de Laurent, un enfant du pays passionné par la pierre sèche. Ensuite, nous passerons la nuit en bivouac sous les étoiles avec Romain, un néo rural pour qui la voûte céleste n’a presque plus aucun secret.  Enfin, nous terminerons cette aventure dans un grotte en compagnie de Marc, un spéléologue tombé totalement amoureux du Lot.

Découvrir la forêt de la Braunhie

Laurent : un enfant du Lot passionné de pierre sèche

Patrick est né à Rocamadour et très vite, il tombe amoureux de son département, le Lot. Il faut dire que sa famille vit ici depuis des générations. Certains se plaignent de ne pas avoir assez d’attache, lui au contraire, en a beaucoup trop !

Quand on est né ici, on a du calcaire qui coule dans les veines !

Cet autodidacte se passionne pour un territoire qu’il décrit comme singulier, exceptionnel avec de nombreux grands espaces encore très préservés de l’activité humaine. Mais également une zone très peu densément peuplée (7 habitants au km2), autant dire un désert humain par endroit !

Aujourd’hui, le Lot compte de nombreuses espèces qu’on ne peut observer qu’ici. On y trouve aussi de grandes plaines agricoles et des causses classés à l’UNESCO. Ensemble, nous irons marcher dans la Braunhie, une forêt posée sur un massif calcaire de 2500 ha près de Caniac du Causse.

C’est une zone non urbanisée et sauvage, assez pauvre. Il n’y a pas d’agriculture ou presque, sauf sur les dolines, ces dépressions calcaires entourées de murets en pierre sèche qui servaient à cultiver du chanvre, des céréales, du tabac ou des pommes de terre.

Sur ce site particulier  pousse le chêne pubescent. Autour de cette terre trouée, percée, plane une mystique, celle des randonneurs imprudents perdus au fond d’une ravine ou dévorés par le loup…

La tête dans les étoiles avec Romain

Nouveau venu dans le Lot, Romain est installé dans la région depuis 3 ans. Il encadre des sorties bivouac sous les étoiles pour observer la voûte céleste, à travers les mythes et légendes associés aux étoiles. Mais aussi une écoute des bruits de la nature qui sont très nombreux la nuit.

Certaines planètes procurent une grande émotion de découverte comme Saturne. La première fois qu’on voit ses anneaux, c’est un moment magique !

A la base, Romain est un urbain. Originaire  de la banlieue parisienne, il a ensuite émigré à Marseille, avant de partir s’installer à Berlin, où il a exercé le métier d’éducateur de jeunes enfants dans des écoles Steiner.

A la recherche d’une reconversion, il a trouvé une formation d’animateur nature dans les Cévennes. Cette expérience a été un véritable déclic pour changer de vie. Dans les Cévennes, Romain trouve un nouveau rythme, plus lent et une certaine facilité dans la rencontre. Les Cévennes offrent également une richesse culturelle et événementielle qui l’ont séduit. C’est une vie sans stress, où on ne se perd pas dans le périscope.

Puis l’installation dans la vallée du Célé, c’est un choix lié à sa compagne dont les parents tiennent une maison d’hôtes à Marcilhac. Mais surtout, il a trouvé ici la possibilité d’impacter positivement sur son environnement et de mettre en place une initiative pertinente qui a du sens.

Avec Marc dans les entrailles du Lot

C’est la passion de la spéléologie qui a quidé Marc, orléanais d’origine, sur les routes du Lot. Il est venu s’installer dans la région il y a 20 ans, pour vivre de sa passion pour l’exploration souterraine.

La spéléologie, il y a goûté assez tard, un peu par hasard, alors qu’il était animateur dans un centre de loisirs. Il a encadré un groupe sous terre, à la découverte d’une grotte. Et il a accroché. Depuis ce jour, il n’a plus jamais pu se passer de ce monde souterrain si mystérieux.

Dans les cavités, il se sent dans son élément, à tel point qu’il est même resté plus de 8 jours sous terre, à explorer le gouffre de Padirac avec une équipe de spéléologues. Il aime ces espaces totalement naturels et vierges de toute activité humaine. Des lieux qui n’ont pas été dénaturés et où vivent uniquement les chauve-souris, les araignées et quelques animaux microscopiques…

Podcast dans le Lot et le célé

Artwork by Boris Abel © Tous droits réservés – Utilisation et reproduction interdite

Voir la France loin de la Foule : du livre au podcast

Cet épisode de podcast est une adaptation du livre Voir la France Loin de la Foule qui paraît aujourd’hui aux éditions Hachette. Avec Natasha Penot et Maud Coillard-Simon, nous avons eu envie de vous faire découvrir l’Hexagone autrement, à l’écart des grands sites touristiques et des foules qui les accompagnent.

Pour prolonger l’expérience du livre, je suis parti dans la vallée du Célé, l’un des 45 plans B de cet ouvrage. J’ai eu envie de vous faire découvrir cette destination nature incroyable, à deux pas du Lot et de la Dordogne. 

Découvrez le livre Voir la France loin de la Foule, en vente dans toutes les bonnes librairies et sur le site de Hachette Tourisme.

J’organise également un jeu concours sur mon compte Instagram pour vous faire gagner des exemplaires de ce livre. Suivez-moi avec l’ID @petits.voyageurs.podcast pour en savoir plus !

Merci au Parc Naturel Régional des Causses du Quercy et à l’Office du Tourisme du Lot pour leur aide précieuse dans l’organisation de ce reportage. N’hésitez pas à visiter leurs sites web, si vous prévoyez vos vacances dans la région.

Rendez-vous dans 15 jours pour découvrir un article pratique et complet consacré à la vallée du Célé, avec toutes mes bonnes adresses pour explorer cette destination !

La France Baladeuse est une série de podcast voyage réalisée en partenariat avec le webzine #EnFranceAussi.

Tu aimes ce podcast ? Alors n’hésite pas à la faire savoir autour de toi en partageant l’info. Et surtout, abonne-toi à La France Baladeuse et laisse un avis et des étoiles sur ta plateforme d’écoute favorite. Merci !!!

Envie de plus d'idées de voyage dans l'Hexagone ?

Découvre les autres épisodes du podcast La France Baladeuse
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur email
Partager sur whatsapp

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.