Redescendre l’Hérault en canoë

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur email
Partager sur whatsapp

Si vous visitez Montpellier et ses environs cet été, vous ne manquerez certainement pas de vous aventurer jusque dans les gorges de l’Hérault pour vous rafraîchir un peu le temps d’une baignade ou pourquoi pas d’une descente en canoë. Je vous en parle ce mois-ci pour le rendez-vous #EnFranceAussi, organisé par Chrystel de Voyage & Féminin, Nath de La Terre sur son 31 et Sylvie du blog Le Coin des Voyageurs.

L’arrière pays héraultais réserve de nombreuses surprises aux visiteurs, depuis les contreforts des Cévennes jusque dans les gorges de l’Hérault, en passant par le village de Saint Guilhem le Désert. Une région sauvage et rurale qui vous promettra de belles découvertes bien loin de l’agitation du littoral.

Ganges

La promenade commence souvent dans la ville de Ganges, la plus grande agglomération du pays gangeois. Une ville qui fut cédée au département de l’Hérault sous Napoléon, en échange du Grau du Roi qui permit au Gard voisin de disposer d’un accès à la mer. Je vous conseille d’y venir le vendredi matin, au moment du marché qui s’étend dans tout le centre-ville, le plus grand du coin. On y trouve de tout, produits locaux, viandes, poissons et légumes des producteurs de la région, vêtements et articles de bazar en tout genre. Et en plus ce n’est pas un marché fait pour le tourisme puisqu’il a lieu toute l’année, côté authenticité vous ne serez pas déçu.

Le village de Laroque
Le village de Laroque

Pour descendre l’Hérault en canoë il faut quitter Ganges pour redescendre en direction de Laroque, petit village médiéval flanqué sur une falaise au bord de l’Hérault. C’est d’ici que débutent toutes les ballades sur la rivière. Et le choix ne manque pas puisque vous trouverez des guérites tout le long du parcours jusqu’à Saint Bauzille de Putois. A la sortie de la ville, en contrebas du virage, vous tomberez sur l’un de mes lieux de baignade favoris sur l’Hérault. Il suffit d’enjamber le muret et de filer à travers les arbres pour tomber sur de petites plages qui bordent une petite piscine naturelle. Evidemment en juillet-août il y aura du monde mais beaucoup moins qu’ailleurs.

Si vous venez en famille, arrêtez vous à Saint Bauzille pour profiter de la petite base nautique du village. Un plan d’eau calme où l’on initie les enfants au kayak.

Ma petite Asie

Après Saint Bauzille, les massifs karstiques deviennent soudain gigantesques, tombant à pic dans le lit de la rivière. Partout la roche est ciselée, morcelée et même creusée comme du gruyère. Un secteur très prisé des amateurs de grimpe et de via ferrata. Une paysage qui me fait à chaque fois penser à l’Asie et ses pains de sucre, comme ceux de Krabi ou de la baie d’Halong. Bon je vous l’accorde, il faut être un inconditionnel des pays asiatiques et avoir un peu d’imagination pour se sentir transporter en Thaïlande ou au Vietnam. Petit trésor sous terrain, la grotte des Demoiselles est à deux pas du village. Une découverte assez époustouflante surtout lorsque l’on pénètre dans la cathédrale au cœur de la grotte. Une cavité haute de plus de cent mètres absolument magnifique.

Au fil de l'Hérault
Au fil de l’Hérault

Vers Issensac et Saint Guilhem le Désert

Le parcours continue en passant sous le pont de Saint Etienne d’Issensac, lieu de baignade le plus populaire des montpelliérains. Il y a souvent foule sur les berges et l’ambiance est garantie, la musique résonne depuis les campings installés sur la rive. Le coin est très agréable en fin de journée pour l’apéro ou pour bivouaquer (mais chut, c’est interdit !). La promenade sur l’Hérault se termine un peu plus bas au niveau du barrage de la Vernède.

Pour rejoindre Saint Guilhem le Désert, il faut reprendre la voiture en descendant la route des gorges, un chemin sinueux qui longe la rivière à travers la garrigue. Les falaises deviennent impressionnantes voire même inquiétantes à la nuit venue. Les gorges débouche sur le Pont du Diable. A deux pas de là, le petit village de Saint Jean de Fos connu aussi sous le nom de village des potiers. C’est la porte d’entrée vers les Terrasses du Larzac, l’un de mes terroirs favoris pour les vins du Languedoc. Mais ça c’est une autre histoire que vous pouvez découvrir ICI !

logo-EnFranceAussi


Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur email
Partager sur whatsapp

12 Comments

  1. Florence Gindre
    1 juillet 2015 @ 8:37

    Ah, une petite descente en canoë, ça doit bien rafraichir ! Et du coup, donne envie 😉

    Reply

    • Petits Voyageurs
      6 juillet 2015 @ 10:15

      Surtout que la descente n’est pas très difficile techniquement et que l’on peut s’arrêter dans plein de coins de baignade sympas !

      Reply

  2. Mathilde - Voyager en photos
    1 juillet 2015 @ 5:59

    De passage à Saint Guilhem le Désert début mai, j’étais bien tenté par la descente de l’Hérault en canoé ! Mais ce n’était pas encore la saison et les loueurs étaient fermés. Ton article me confirme mon envie de réaliser cette excursion !

    Reply

    • Petits Voyageurs
      6 juillet 2015 @ 10:14

      Et oui c’est vrai que c’est dommage, au mois de mai cela vaudrait le coup d’ouvrir, ne serait-ce que le week-end !

      Reply

  3. SYLVIE
    5 juillet 2015 @ 12:32

    Chouette article. Je suis bien tentée et cette descente en canoé me plairait bien. Encore une idée à noter. Merci pour cette très belle découverte, ça donne vraiment envie !

    Reply

    • Petits Voyageurs
      6 juillet 2015 @ 10:13

      Le mieux c’est de la faire en juin ou fin août début septembre pour éviter les foules sur l’eau mais l’expérience est sympa c’est vrai !

      Reply

  4. Christophe@LesVadrouilleurs
    8 juillet 2015 @ 7:50

    Je n’ai jamais fait de parcours en canoë, juste une petite initiation sur un canal, et cela doit être aussi une façon sympa de profiter de beaux paysages …

    Reply

  5. Nath'
    8 juillet 2015 @ 9:34

    Ah Saint Guilhem le Désert, le Pont du Diable, le canoé, le marchand de pêches au bord de la route… que de bons souvenirs d’ado en camping ! 🙂

    Reply

  6. Sév
    19 juillet 2015 @ 12:27

    Saint Guilhem le Désert, Ganges, ça me rappelle des souvenirs de gamine 🙂 Mais pas en canoé…
    Ce sont des coins que j’aime et n’y suis pas encore retournée ! Mais articles à venir sur nos vacances de cet été un peu plus au Nord 😉 dans un endroit tout aussi pittoresque…

    Reply

  7. Bruzs - Parisot
    19 septembre 2017 @ 8:10

    Chut ! ces coins sont encore un peu, un tout petit peu préservés, alors chut ! et silence ! sinon nous n’entendrons plus que les décibels ( cela commence déjà
    une vraie pollution !) d’ici quelques années il n’y aura plus de jolis coins secrets en France. Depuis 20 ans tout ce coin a irrémédiablement changé, et en mal, maintenant cela s’accélère ! En pollution sonore avant tout, en déchets, et en destruction de l’écosystème, bivouaquer, c’est chouette, à 10 avec musique à fond, branches coupées, feu, cendres qui reste, poubelles etc…Un peu moins…pour les autres !
    Donc rien à voir! passez votre chemin ! je comprends l’envie de partager mais hélas c’est toujours au détriment de l’endroit.
    la solitude respectueuse est le meilleur moyen de profiter de la nature, de se fondre dans celle çi, sans rien abîmer; Le canoé j’en parle même pas !
    une CATASTROPHE ! ECOLOGIQUE. je blague pas ! allez voir derrière eux en septembre ! les rives de l’Hérault !!

    Reply

    • Petits Voyageurs
      21 septembre 2017 @ 4:36

      Bonsoir. Je comprends votre point de vue. Ancien habitant de Ganges, je connais bien la situation. C’est d’ailleurs parce-que je suis du coin que j’ai voulu parler de l’Hérault que je connais depuis tout petit. Je ne pense pas que les lecteurs de ce blog fassent partie des personnes que vous décrivez… en tout cas je l’espère ! A bientôt !

      Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

* * Cette case à cocher est obligatoire

*

J'accepte

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.