Visiter New York : histoire d’un voyage en vertical

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur email
Partager sur whatsapp

Démesurée, magique, enivrante, verticale, monumentale, New York est à elle seule un véritable concentré d’énergie. Elle vous happe, elle vous lave, elle vous épuise, elle vous intrigue, elle vous fascine. Jamais aucune ville ne m’avait fait l’effet de New York. Mais ça, vous vous en doutez. Dans ce city guide consacré à la Grosse Pomme, je dresse le portrait de la capitale du monde, à travers un itinéraire pour visiter New York en 7 jours.

Des avenues frénétiques de Manhattan aux berges de l’East River, des allées énigmatiques de Central Park aux brownstones de Brooklyn, je vais essayer de vous raconter le meilleur de New York. Pas facile de vous livrer un concentré de Gotham, tant cette ville bouillonnante a d’histoires à raconter. Mais j’espère, au détour de quelques incontournables et autres belles découvertes, vous donner l’envie et le goût de visiter New York.

Réflexions : Central Park à New York

Ma première fois à New York...

La première chose qui m’a frappée en arrivant à New York, c’est cette immensité, cette hauteur. Je crois que pour la première fois de ma vie, j’ai compris ce que signifiait le mot gratte-ciel. En sortant de la station de métro High Street à Brooklyn, la vision de la skyline de Manhattan à travers les allées étroites de Brooklyn Heights est un véritable choc.

En traversant le pont de Brooklyn pour la première fois, tu ne réalises vraiment pas ce qui t’arrive. Premiers instants à New York, premier panorama sur la skyline de Manhattan, première immersion dans la folie new-yorkaise, première plongée dans la rumeur de la ville monde. Tu ne sais plus où regarder. Tu ne sais plus quoi penser. Tu hésites même à respirer.

City guide New York

1 semaine à NYC en un clin d’œil !

Les incontournables de Manhattan

  • Jour 1 – Sud de Manhattan : Soho, Wall Street & Chinatown
  • Jour 2 – Les villages : de Chelsea à East Village
  • Jour 3 & 4 – Midtown : 42nd Street, Broadway et 5th Avenue
  • Jour 5 – Central Park & Upper West Side

Brooklyn l’essentiel

  • Jour 6 – Brooklyn Heights & Dumbo
  • Jour 7 – Bed Stuy, Bushwick et Williamsburg

New York en panoramique

  • Les plus beaux panoramas de New York
  • New York on air : galerie photo

Découvrir Manhattan en 5 jours

Jour 1 – Sud de Manhattan : Wall Street, Soho & Chinatown

Lower Manhattan est la porte d’entrée logique dans New York, c’est en tout cas par là que j’ai choisi de découvrir Big Apple. Depuis le pont de Brooklyn, je me suis engouffré dans Fulton Street, au pied des buildings impressionnants du sud de Manhattan. 

Première étape de ma journée : le South Sea Port historic district district, ses vieilles maisons en brique et son ancien marché aux poissons. Quelques blocs plus loin, le contraste est de taille, me voici au cœur du Financial District, face à Wall Street et à la bourse de New York, toute petite, comme blottie au creux des gratte-ciel.

Arrêt obligatoire à Ground Zero, moment solennel, émouvant. J’imagine les tours jumelles, je revois les images, terribles, inimaginables. J’étais adolescent à l’époque et je me souviens très précisément du moment où j’ai appris la nouvelle par mes camarades de chambre à l’internat. Le lieu est sobre, beau, simple. Des fleurs ont été déposées à côté du nom de certaines victimes, c’est le jour de leur anniversaire. On reste, on ferme les yeux, on regarde le ciel, l’endroit est d’une beauté froide, solennelle. Un magnifique hommage aux victimes…

Wall Street

Wall Street, la plus célèbre rue de Big Apple, abrite la bourse de New York au numéro 62. Tracée au XVIIe siècle le long d’une muraille élevée par Peter Stuyvesant, elle est le poumon battant du Financial District.

South Sea Port

Fondé au XVIIe siècle, l’ancien port de New York a été entièrement réhabilité. Découvrez ses entrepôts en brique et ses ruelles pavées, avec en prime une splendide vue sur l’East River et la skyline de Manhattan.

9/11 Memorial

Le mémorial du 11 septembre est un lieu incontournable à voir dans Manhattan. Il rend hommage aux 2973 personnes qui perdirent la vie lors des attentats de 2001. C’est un lieu de mémoire chargé d’histoire et d’émotions.

Comme tout amoureux de l’Asie, je rêvais de découvrir le Chinatown new-yorkais. Mais pour tout vous dire, j’ai été un peu déçu. Je n’ai pas été transporté aux contreforts du Yunnan ou du Vietnam comme le racontent certains guides touristiques. Toutefois, l’ambiance est ici totalement différente du reste de la ville, c’est vrai. Les buildings laissent place à des petites ruelles pavées bordées de bazars et de cantines chinoises.

Pour terminer cette découverte de Lower Manhattan, je vous emmène à Soho, quartier totalement emblématique de New York. Il est célèbre pour ces longues avenues bordées de boutiques de luxe et ses Cast Iron Buildings, d’étonnantes façades aux colonnes de bronze de style revival gothique et néo-Renaissance. C’est dans ce quartier de Manhattan que se trouve le Woolworth Building (spoiler : c’est le plus ancien gratte-ciel de NYC) et l’étonnant Jenga Building au 56th Leonard Street. A ne pas manquer !

Chinatown à New York
L'architecture art déco à New York

Mott Street

Bienvenue au cœur de Chinatown ! Mott Street fait honneur à la tradition asiatique des bazars à babioles et autres cantines populaires, où déguster une soupe aux raviolis ou des rouleaux de printemps. A deux pas, ne manquez pas Mulberry Street et la Little Italy.

Jenga Building

S’élançant à près de 250 mètres de hauteur, l’immeuble du 56th Leonard Street a été rebaptisé Jungle Building, en référence au célèbre jeu de construction. Nouveau symbole de Tribeca, il a été imaginé par le cabinet d’architectes Herzog & de Meuron.

Le Woolworth Building

Découvrez le plus ancien gratte-ciel de New York érigé en 1911. De style néogothique, il se dresse au 233 Broadway, en plein cœur de Soho. Il est possible de visiter l’intérieur de l’édifice (impressionnant) puisqu’il abrite une galerie marchande.

 

Découvrir le quartier de Chelsea à New York
Découvrez l'architecture contemporaine de New York
Immersion dans le quartier du Meatpacking District

Jour 2 – Les villages : de Chelsea à East Village

Pour cette deuxième journée de visite à New York, je vous propose de traverser la presqu’île de Manhattan d’Ouest en Est, pour découvrir Chelsea, Meatpacking District, Greenwich Village et l’East Village. Des noms familiers, comme c’est souvent le cas à New York.

J’ai débuté cette balade sur la High Line, une ancienne voie de chemin de fer reconvertie en coulée verte, qui offre des panoramas incroyables sur les rues de NYC. C’est très touristique, c’est très fréquenté, mais c’est immanquable. L’itinéraire mène de Hudson Yards au Whitney Museum of American Art, en enjambant le quartier de Chelsea et le Meatpacking District.

Après une bonne heure de marche, j’ai fait une pause dans le célèbre Chelsea Market. Mais pour tout vous dire, je n’ai pas été emballé du tout par le lieu. Trop blindé, trop commercial, trop artificiel, trop cher. Ce marché emblématique de New York a réellement perdu son âme. Dommage…

7 jours à New York : meatpacking district
Ballade sur la High Line à New York
7 jours à New York : meatpacking district

Meatpacking District

Depuis une quinzaine d’années, l’ancien quartier des abattoirs de Manhattan est devenu un lieu en vogue, un quartier branché où les jeunes new-yorkais aiment sortir. J’apprécie énormément son architecture industrielle et ses nombreux édifices en brique typiques de NYC.

Ballade sur la High Line à New York

La High Line

Entre la 34th et la 14th street s’étire le tronçon aérien d’une ancienne ligne de métro new yorkaise. Elle permet de découvrir de nombreuses architectures emblématiques de New York comme l’IAC Building, The Vessel et le Zaha Hadid Building.

J’ai poursuivi en direction d’Union Square, pour découvrir l’emblématique Flatiron Building. Mais manque de chance, l’immeuble était en réfection complète. Il faudra revenir. Union Square, par contre, est un petit paradis qui offre un joli coin de verdure avec vue sur l’Empire State Building et l’impressionnante Metropolitan Life Tower.

Découvrir Union Square à New York
Architecture new yorkaise à Union Square

En descendant la 5eme Avenue vers le sud, j’atteins bientôt le Washington Square Park, au cœur de Greenwich Village. Il est 16 heures 30, il fait déjà nuit mais c’est le moment idéal pour découvrir ce temple de jazz new-yorkais. L’occasion aussi de faire une pause au chaud, dans l’un des nombreux pubs du coin.

Pour terminer cette journée, je prends la direction de l’East Village avec l’objectif de rejoindre la Zadie’s Oyster Room et déguster les célèbres huîtres de Long Island. Très franchement, je n’ai pas du tout été déçu du voyage. Et pour tout vous dire, ces petites huîtres n’ont rien à envier aux Marennes d’Oléron ou à l’huître creuse d’Arcachon.

Découvrez le billions oyster project à New York

Découvrez le Billion Oyster Project

Au XIXe siècle, New York était le paradis des huîtres. Bien avant les hot-dogs ou les bretzels, tous les stands de la ville vendaient des huîtres, l’une des “friandises” favorites des ouvriers new-yorkais. Mais à cause de la pollution, toutes les huîtres de la baie de New York ont fini par disparaître. Aujourd’hui, les derniers ostréiculteurs de la Grosse Pomme se situent à Long Island.

Depuis quelques années, le collectif Billion Oyster Project a décidé de réintroduire l’huître dans la baie de New York avec un objectif écologique et engagé : sauver la biodiversité de la zone et nettoyer ses eaux gravement polluées. En effet, une seule huître est capable à elle-seule de filtrer 190 litres d’eau par jour selon Pete Malinowski, directeur exécutif du programme. L’objectif affiché de l’association : réintroduire 1 milliard d’huîtres dans la baie de New York d’ici 2035.

Jour 3 et 4 – Midtown : 42nd Street, Broadway et 5th Avenue

Pour survoler Midtown, il faut au moins 48 heures. Et encore, cela permet de uniquement découvrir les lieux immanquables au pas de course. Visiter New York en 7 jours relève un peu du parcours du combattant, je dois bien l’avouer. Comptez environ 8 à 10 heures de marche par jour, avec une moyenne de 14 kilomètres. A la fin de la journée, tu finis séché…

42th street, les entrailles de la machine

En sortant du métro sur la 42e rue, on est happé immédiatement par l’immensité de Midtown. Démesure, surconsommation, trafic incessant, ballet de taxis jaunes, c’est New York comme dans les films. La marmite est en ébullition permanente ici… Avant d’affronter le monstre, nous allons déjeuner chez Real Kung Fu, un boui-boui planqué sur la 8e avenue, qui sert les meilleurs dumplings de New York.

Times Square & Broadway

Midtown n’a rien de réel, à deux pas de Times Square, les façades illuminées et fantasques des théâtres de Broadway accrochent l’œil, grillent la rétine, donnent le palpitant. Voici le point de départ d’une balade épique, à la croisée de tous les incontournables de la ville.

L’aventure commence au pied de Madame Tussaud, le célèbre musée de cire de NYC, qui nous plonge dans la magie hystérique de Broadway et de Times Square, devenus de véritables pièges à touristes. Il est loin le temps des cinémas porno et des tripos, désormais c’est le territoire de Walt Disney, Coca Cola et M&M’s.

Bryant Park

Direction Bryant Park, échappée verte salvatrice dans la torpeur de Midtown. Pour l’hiver, les pelouses ont laissé place à une patinoire et un marché d’artisans. Je découvre l’impressionnant American Radiator Building et son architecture néo-gothique monumentale. Juste derrière lui se dresse la silhouette de l’Empire State Building. La magie new-yorkaise commence à opérer.

Times Square à New York
Photo de rue à New York
Visiter New York en 7 jours
Dans les rues de New York
Dans les rues de New York la nuit

New York Public Library & Grand Central Terminal

Voici la NYPL, la plus grande bibliothèque du monde, impressionnante, bien que je me demande comment font les étudiants pour travailler ici, tant la foule de visiteurs est dense. Juste après Madison Avenue, voici Grand Central Terminal, cette gare mythique qu’on a tous vu dans Superman, Falling in Love, Inside Man ou Avengers. Et juste face à moi, voici enfin le Chrysler Building, la plus belle tour art déco de New York…

The Vessel

Dans le quartier de Hudson Yards, The Vessel est le nouvel observatoire de New York. Composé d’un enchevêtrement de 154 escaliers et de 2500 marches, cette œuvre ultra contemporaine, imaginée par l’architecte Thomas Heatherwick, s’inscrit dans le projet pharaonique de transformation urbaine de la friche industrielle de Hudson Yards.

En remontant la 5eme Avenue

Tout le monde connaît la 5th avenue, l’artère la plus prestigieuse de Big Apple. Vous y croiserez la route du l’Empire State Building ou de la New York Public Library. Au nord de 50th St, elle offre un concentré de Midtown en quelques blocs. C’est ici que se trouve le Rockfeller Center, le MoMa et le Plaza Hotel. Bienvenue dans l’antre du chic new-yorkais, avec ses boutiques de luxe, ses grands magasins et ses superbes architectures néo-classiques, Art-Déco ou néo-gothiques. En 2020, le Millionaire’s Row n’a rien perdu de sa superbe.

La Public Library de New York

Rockefeller Center

Je peux vous le dire maintenant : le plus incroyable panorama sur Manhattan se trouve au sommet du Rockfeller Center. J’ai grimpé sur la terrasse du Top of the Rock un matin de novembre, comme des centaines d’autres visiteurs. J’ai emprunté le célèbre ascenseur à plafond animé, pour m’envoler vers le 67eme étage du Rockefeller Center. Et je dois bien dire qu’en sortant pour la première fois sur cette terrasse, j’ai eu le grand frisson…

La cathédrale Saint-Patrick de New York

Mais que peut donc bien faire une cathédrale blottie au pied du Rockfeller Center, au beau milieu de cet entrelacs de rues et d’avenues bondées. Construite au XIXème siècle, la cathédrale Saint-Patrick offre une respiration, une cassure, une échappée dans la folie verticale de Midtown. Ses dimensions pourtant impressionnantes sont gommées par celles de ces encombrants voisins. Mais elle rappelle qu’il existait ici un autre New York, celui d’avant les gratte-ciel.

Le MoMa

Après plusieurs mois de travaux, le MoMa a enfin rouvert ses portes en octobre 2019. Spectaculaire par ses dimensions, vertigineux par la taille de sa collection, le MoMa est un véritable temple de l’art et de la créativité. Je l’ai visité un dimanche pluvieux (très mauvaise idée) et j’ai pu découvrir avec émotion les plus grands chefs-d’œuvre de Matisse, Monet, Dali, Picasso ou Van Gogh. Musée incontournable de New York, le Moma possède tout simplement la plus belle collection d’art moderne au monde.

Visiter le Rockefeller Center à New York
En descendant du Top of the Rock
La cathédrale Saint Patrick de New York
Panorama sur New York
Vue aérienne sur New York

Jour 5 – Central Park & Upper West Side

Après seulement 4 journées passées à Manhattan, on est lessivé, vidé, essoré, ballotté, secoué. Mais même au bord de l’épuisement, le soir en s’endormant, on a envie que d’une chose : vite se réveiller pour repartir à la découverte des rues de New York.

Mais parfois, il est bon de ralentir le rythme et je crois qu’à New York, il n’y a pas mieux de Central Park pour ça. Avec les couleurs de l’automne, c’est fantastique, on se croirait au cinéma. Tous les ingrédients sont là : la foule qui patine sur le Wollman Rink, les incontournables joggeurs, New York New York de Frank Sinatra repris par un musicien de rue. On ne peut juste pas faire plus cliché que cela… c’est l’instant Love Story de ce séjour à New York ! 

A deux pas du très célèbre Bow Bridge, nous croisons la route d’un paparazzi amateur qui pointe son objectif XXL en direction du Dakota Building. Il traque Yoko Ono, la femme du défunt John Lennon qui vit encore parfois dans leur luxueux appartement avec vue sur Central Park. Il vient ici régulièrement pour l’espionner dit-il, curieux hobby tout de même !

Balade dans Central Park
Le célèbre pont de Central Park
Découvrir Brooklyn lors d'un voyage à New York

48 heures à Brooklyn

De l’autre côté d’East River, Brooklyn regarde vers Manhattan et sa skyline vertigineuse. Mais à la jalousie passée, succède aujourd’hui un véritable désir d’affranchissement pour ce borough qui a connu une métamorphose totale en moins de 20 ans. Dans ce bastion créatif où s’entremêlent quartiers huppés, enclaves bohèmes et places fortes du multiculturalisme, règne une atmosphère absolument unique, typiquement new-yorkaise et tellement différente de la frénésie de Manhattan.

Jour 6 – Brooklyn Heights & Dumbo

Direction le très chic quartier de Brooklyn Heights et ses luxueux brownstones faisant face à l’East River. Un autre monde… Bâtis au XIXe siècle, les brownstones sont d’élégantes maisons en grès, reconnaissables à leur façade rouge bismarck, terre de sienne ou chocolat. On les retrouve dans tous les quartiers de la nouvelle ville de Brooklyn. Elles se distinguent d’abord par leur imposant escalier central et leur façade élégamment ouvragée. Brooklyn Heights compte aujourd’hui quelques-uns des plus beaux exemples de ce style architectural néoclassique.

Enfin à Brooklyn Heights, ne manquez pas la fameuse promenade, l’esplanade comme disent les locaux, qui offre un panorama tout à fait spectaculaire sur la skyline de Manhattan. A deux pas de là, le petit quartier de Dumbo est également une étape incontournable. C’est d’ici qu’on admire cette vue mythique sur l’Empire State Building à travers la pile du pont de Brooklyn, comme sur l’affiche d’Il était une fois l’Amérique. Je vous recommande de vous balader le long de la rivière pour découvrir l’étonnant Jane’s Carousel. Ce manège des années 1920 entièrement restauré est installé à l’intérieur d’un pavillon de verre, conçu par l’architecte Jean Nouvel.

Le carroussel de Brooklyn
La Manhattan Bridge et New York
Vue sur l'Empire State Building

Jour 7 – Bed Stuy, Bushwick et Williamsburg

Bed Stuy fut mon QG lors de ce séjour, nous y avions en effet dégoté un petit appartement au rez-de-chaussée d’un brownstone en grès rouge. Vous êtes ici au cœur du quartier afro-américain de Bedford-Stuyvesant, à deux pas de Malcolm X Boulevard (pas celui de Harlem, attention). Chaque coin de rue laisse apparaître son église méthodiste, baptiste ou évangéliste. Pour tout vous dire, autour de l’appartement, j’ai compté pas moins de 15 églises dans un rayon de 500 mètres carrés ! Hallucinant…

Entre Bed Stuy et Williamsburg, le contraste est saisissant. L’ancien quartier populaire est aujourd’hui un borough ultra branché qui participe au rayonnement de la marque Brooklyn à travers le monde. Boutique de fringue tendance, atelier de design, coworking de créateurs, oyster bars so chic, barber shops stylés, Williamsburg est une vitrine de la culture alternative qui a fini par céder au capitalisme insolent. Si son style indus séduit au premier regard, le cœur du quartier est trop surfait pour moi. Évidemment, c’est le regard du type qui a passé une journée à explorer ce quartier de New York. Alors forcément, je crois que Williamsburg à bien d’autres histoires à nous raconter.

Voiture américaine dans les rues de Brooklyn
Découvrir le street art à Brooklyn

Dernier jour de visite à New York, une semaine déjà qui s’achève… tout s’est passé tellement vite. Pfff… C’est la veille de Thanksgiving ! On voulait assister à la Macy’s Thanksgiving parade et puis quand on a vu qu’il fallait être sur place dès 4 ou 5 heures du matin, pour espérer voir quelque chose. Nous avons donc changé de plan. Ce sera Bushwick et son musée de street art à ciel ouvert ! De nombreux street artistes et crews new-yorkais, comme le Bushwick Collective, posent régulièrement de nouvelles fresques sur les murs de ce quartier industriel. Il faut le savoir, Bushwick est aujourd’hui la capitale mondiale du graffiti et du street art. Elle attire chaque année des artistes venus des 4 coins de la planète.

Découvrir les plus beaux panoramas de New York

5 panoramas inoubliables sur la skyline de New York

Depuis Brooklyn Heights Promenade

C’est l’une des vues les plus célèbres de New York ! Vous devez absolument vous arrêter au bord de l’East River, le long de la Brooklyn Heights Promenade. Le panorama sur la skyline du Financial District et le pont de Brooklyn est inoubliable !

Depuis J Owen Grundy Park à Jersey City

Depuis Jersey City, le panorama sur Manhattan vaut également le détour. N’hésitez pas à emprunter l’Hudson River Ferry pour découvrir la skyline new-yorkaise depuis un autre point de vue tout aussi impressionnant.

Depuis Top of the Rock

Je crois que c’est l’une des vues mythiques de Manhattan. Depuis le Top of the Rock, on découvre un panorama 360 sur toute la presqu’île, de Central Park à Wall Street en passant évidemment par l’impressionnant Empire State Building.

Depuis Brooklyn Bridge

Évidemment, cette vue est un classique parmi les classiques, mais j’en garde un souvenir ému car c’est depuis ce pont que j’ai découvert pour la première fois Manhattan. Mon conseil, c’est de le traverser depuis Brooklyn au premier jour de votre voyage ! C’est magique…

Depuis l’embarcadère de North Williamsburg

Depuis Williamsburg, la vue sur Manhattan est moins monumentale mais tout aussi belle, notamment au lever du jour. Vous êtes juste en face des blocs d’Alphabet City et de l’Empire State Building.

New York vue du ciel

New-York vue du ciel : galerie photo

S’il n’y a qu’un seul endroit au monde que tu dois survoler en hélico, c’est vraiment New York ! Honnêtement, c’est l’un des plus grands moments que j’ai vécus lors de cette semaine à New York. En arrivant de la base aérienne de Jersey City au crépuscule, la vision offerte par la skyline de Manhattan à la tombée de la nuit est dantesque. Je te laisse vivre cette expérience à travers un petit florilège de photos aériennes.

Vue aérienne de Manhattan
L'empire state building
Les ponts de Manhattan en hélicoptère

Envie de voyager juste à côté de chez toi ?

Découvre mon podcast La France Baladeuse
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur email
Partager sur whatsapp

2 Comments

  1. Amélie
    5 décembre 2020 @ 2:00

    Elles sont belles tes photos Paul ; j’y retrouve la New York démesurée que j’aime tant. (je crois que je n’ai jamais autant voulu vivre dans une ville que celle-ci, même si c’est une vie qui épuise). J’y suis allée à 3 reprises (deux fois à l’automne, une fois à l’hiver) et je ne m’en lasse pas.
    Même lorsque je prends les mêmes voies, les mêmes chemins, que je passe devant les mêmes incontournables.
    x

    Reply

    • Paul Engel
      7 décembre 2020 @ 5:49

      Merci Amélie ! 🙂 Je suis également devenu totalement fan de cette ville… démesurée certes mais absolument pas oppressante, en tout cas moins que Paris bizarrement. Merci pour ton comment !

      Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

* * Cette case à cocher est obligatoire

*

J'accepte

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.