Bienvenue à Porto la baroque du Portugal

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur email
Partager sur whatsapp

Nous sommes arrivés à Porto un mercredi de novembre. Dans le tramway qui nous conduit en ville depuis l’aéroport Francisco Sá-Carneiro, je découvre cette ville qui s’étend le long de l’océan atlantique. Les faubourgs de Porto sont une suite de quartiers grisonnants, presque délabrés, où se côtoient petites maisons ouvrières et barres d’immeubles à l’enfilade. J’entends presque pour la première fois parler portugais, et j’avoue que je n’y comprends rien. Écrite, la langue ressemblerait presque à de l’espagnol, mais en l’écoutant, je ne reconnais aucun son. Après presque une heure, nous arrivons à la station Trinidade, centre névralgique où se croisent tous les métros de la ville.

Petit portrait de Porto

Dans les rues de Porto, j’ai eu l’impression de faire un bon dans le temps, de me retrouver d’un seul coup dans les années 80 ou 90, celles de mon enfance. La ville ressemble à une carte postale jaunie, un instantané d’une époque, figé presque comme un décor de cinéma. Ce qui me surprends surtout, ce sont ces vieilles boutiques d’une autre époque, avec leur anciennes devantures en bois ou leurs enseignes rétro, comme on en voyait il y a presque 50 ans. Et puis il y a le relief, des pentes interminables, des rues pavées qui courent vers les berges et paraissent se jeter dans le Douro. On dit que Porto est grise et triste, terne et baroque, moi je la trouve plutôt romantique et mystérieuse. Chaque maison, chaque ruelle, chaque magasin vous raconte une histoire, la ville entière est un roman, d’aventure, historique ou même à l’eau de rose, quand on regarde les amoureux qui s’embrassent au bord de la rivière.

boutique porto

Nous logeons dans un minuscule appartement juste derrière les jardins Carlos Alberto. Un quartier commercial et vivant où les étudiants de l’université toute proche viennent faire la fête le soir, notamment dans les petits bars de la traversera de Cedofeita. En témoignent les cadavres jonchant le sol au petit matin. Le soir, la musique résonne par les fenêtres et parfois dans les cages d’escaliers, lorsque nos voisins décident d’inviter tous le quartier à danser pour la nuit.

porto depuis le fleuve

J’aime l’énergie de cette ville autant que son charme tout particulier, à commencer par les maisons aux façades aussi plates que les azulejos qui les recouvrent. Il n’y en a pas une identique, elles sont étroites et hautes, parce que comme à Hanoi, on payait ses impôts en fonction de la largeur de son palier. Toutes tarabiscotées, certaines paraissent bancales, vieilles maisons de Porto aux couleurs un peu passées, sorties d’un autre temps, qui s’empilent et se soutiennent sur les bords de la falaise. Et à chaque coin de rue, se cache un petit bar, un restaurant ou une boutique discrète, à l’image du Retiro Dos Carvalhos, où l’on s’affronte chaque dimanche soir lors d’une battle de Fado.

Un curieux sandwich

Nous avons traversé la ville en passant par l’impressionnante avenue dos Aliados et ses immeubles arts déco. C’est ici que siège le conseil municipal, dans un immense édifice à la façade de granit. La tour de l’horloge, qui fonce vers le ciel, est impressionnante et domine l’avenue à plus de 120 mètres de haut. Nous continuons le long de la rue Passos Manuel pour rejoindre le Café Santiago, pressés de déguster la Francesinha, l’un des meilleurs sandwichs du monde paraît-il. Je ne sais pas exactement qui, au juste, à établi cette hiérarchie, mais ce qui est sûr c’est qu’il n’a pas du manger beaucoup de sandwichs dans sa vie ! La Francesinha est assez difficile à décrire, elle ressemblerait à une sorte de croque-madame recouvert de cheddar et fourré de saucisse, viande et jambon, baignant dans une sauce assez grasse rappelant la Nantua. Le chrétien s’étoufferait sans difficulté s’il en mangeait deux.

De l’église Santo Illdefonso au marché de Bolhao

En remontant les ruelles qui mènent à l’église Santo Illdefonso, nous voici en plein cœur de la ville. Le vieux tramway en bois, un des nombreux emblèmes de Porto, remonte lentement la rue du 31 janvier. Sur la rue Santa Catarina, on vend à chaque coin de trottoir des marrons grillés, on fête aujourd’hui la Sao Martinho.

«Em dia de São Martinho, lume, castanhas e vinho ! »

rue 31 janvier porto

Nous arrivons bientôt au marché Bolhao, le plus ancien de la ville. Le vieil édifice peine à tenir debout et le marché d’aujourd’hui n’est plus qu’une vitrine pour les voyageurs. A la place de la viande fraîche et des légumes du jour, on trouve d’innombrables babioles et des collections de souvenirs pour les touristes. Ce n’est pas ici que nous ferons nos courses pour le soir.

Sur les berges du Douro

Le panorama sur le Douro est certainement l’un des spectacles les plus impressionnants de Porto la baroque du Portugal. On l’apprécie évidemment depuis le haut du pont Dom Luis, qui enjambe le fleuve entre le quartier de Ribeira et Villa Nova de Gaia. D’en haut, la ville perd le caractère austère qu’on lui prête si souvent. Mais aujourd’hui est une journée ensoleillée, le ciel est bleu et la lumière est vive. Et l’on dit souvent que Porto a deux visages et que lorsque viennent la pluie et les nuages, l’ambiance y devient grise, presque triste. Les jardins du Palais de Cristal sont un autre endroit de la ville où la panorama sur la ville est fantastique, il s’ouvre sur l’océan au niveau du pont de Arrabida. Il n’y a plus qu’à s’asseoir pour profiter de la vue, qui par beau temps ressemble à une peinture à l’huile…

douro vers ocean

Carnets d’adresses à Porto

  • Retiro Dos Carvalhos, 7 rue Estreita de Lóios, +351 915 817 583
  • Café Santiago, 198 rue de Passos Manuel, +351 22 208 1804
  • Jardins du Palais de Cristal, rue Dom Manuel II
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur email
Partager sur whatsapp

13 Comments

  1. Laura
    21 février 2016 @ 12:22

    Nous avons adore nous aussi cette ville qui a un charme fou. On a eu la chance d’y rencontrer une personne qui nous a fait une balade insolite dans des quartiers moins connu. Ce fut une belle découverte.

    Reply

    • Petits Voyageurs
      25 février 2016 @ 6:48

      Et oui, j’ai lu avec attention vos posts avant de partir ! J’ai même testé l’une des adresses que tu as partagé ! Très belle découverte pour moi aussi !

      Reply

  2. Planete3w
    25 février 2016 @ 8:50

    Nous gardons de bons souvenirs de notre séjour à Porto même si c’est une ville assez fatigante à visiter à pieds car c’est très vallonné. Les berges du Douro sont effectivement très agréables. Ce séjour à Porto t’as donné envie de découvrir d’autres villes du Portugal ?

    Reply

    • Petits Voyageurs
      25 février 2016 @ 6:47

      Carrément, je pense que ça ne va pas tarder d’ailleurs, depuis Barcelone c’est presque la porte à côté maintenant ! J’ai eu un vrai coup de cœur pour Porto, on verra pour le reste du pays !

      Reply

  3. solene
    6 mars 2016 @ 4:12

    J’ai adoré Porto qui était aussi la première ville que j’ai visité au Portugal ! Un de mes meilleurs souvenirs de la ville st un bon repas au bord du Douoro pendant le coucher du soleil et tes photos retranscrivent bien l’atmosphère !

    Reply

    • Petits Voyageurs
      8 avril 2016 @ 9:23

      Gros coup de cœur pour moi aussi ! J’ai apprécié cette atmosphère rétro et surtout la bonne cuisine, je n’aurais pas pensé !

      Reply

  4. Mitchka
    27 mai 2016 @ 8:07

    ça fait des mois que ma mère me dit qu’on doit aller à Porto ! et chaque article que je lis me le confirme !! (il n’y a vraiment pas assez de week end et de vacances dans une année 😉 )

    Reply

  5. Justineyouu
    17 juillet 2016 @ 8:46

    Une très belle découverte également !! j’ai eu la chance d’y aller quelques jours et j’ai beaucoup aimé. aussi.

    Reply

  6. Lerouge nolwenn
    12 novembre 2016 @ 10:39

    Porto est vraiment super, comme ton article !

    J’y reviens aussi et j’ai été enchantée ♥

    Mon Blog & article Porto –> https://wordpress.com/stats/insights/hellowyellowblog.wordpress.com

    Reply

  7. Stéphane BON
    15 novembre 2016 @ 11:18

    Porto est une ville dont il se dégage un certain charme suranné avec ses maisons en ruines, ses ruelles pavées… Les fresques de street-art présentes un peu partout valent également le détour.
    Et il ne faut pas oublier d’aller faire un tour au bord de la mer !
    Bref, il faut aller à Porto et y passer trois ou quatre jours.

    Stéphane

    Reply

    • Petits Voyageurs
      25 novembre 2016 @ 5:26

      Bonsoir Stephane, je suis tout à fait d’accord avec toi ! J’ai passé une semaine complète à Porto et je n’ai absolument pas eu le temps de voir tout ce que je voulais voir. Merci pour ton commentaire et à bientôt !

      Reply

  8. Gwendoline
    12 octobre 2017 @ 2:31

    J’ai également beaucoup aimé Porto. Cette ville est paisible et pleine de charme, un vrai bonheur de la découvrir.
    http://www.danslavalisedegwen.com

    Reply

  9. Nipponrama - Blog sur le Japon
    27 mars 2018 @ 10:51

    Porto reste une belle destination pour un weekend. Mais aucune ville portugaise ne rivalise avec Lisbonne. Les lisboètes sont aussi amicaux que les gens de Porto, mais leur ville propose beaucoup plus d’événements culturels. Les villes de Mafra, Cascais et Sintra ne sont pas très loin et vous permettre de faire des excursions. Cela peut facilement étendre votre séjour sur 5 ou 6 jours sans que vous vous ennuyez.

    Bref, si vous n’avez pas encore fait Lisbonne, je vous invite fortement à goûter à ses charmes. 🙂

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

* * Cette case à cocher est obligatoire

*

J'accepte

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.