J’ai visité 5 parcs nationaux du Costa Rica

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur email
Partager sur whatsapp

Le Costa Rica sans ses parcs nationaux ne serait pas le Costa Rica, il est d’ailleurs presque impensable de visiter le pays sans y faire un tour. C’est possible bien évidemment, mais c’est quand même bien dommage de passer à côté. Et d’ailleurs moi, figurez vous qu’en bon touriste discipliné, j’ai visité 5 parcs nationaux du Costa Rica (enfin presque). Allez, je vous raconte tout ça.

Le parc national de Tortuguero

Voici un incontournable de la côte Caraïbe, en particulier pour les amateurs de l’observation des tortues marines. 4 espèces viennent y pondre chaque année entre octobre et février. Le village de Tortuguero est coincé sur une langue de sable entre la mer et une portion de jungle que l’on appelle la Petite Amazonie. Si durant l’hiver le village est pris d’assaut, hors saison c’est un petit paradis.

Dans la petite amazonie de Tortuguero

Ce que j’ai aimé à Tortuguero

  • Traverser la jungle en taxi boat pour rejoindre le village
  • Partir en pirogue pour aller observer les singes hurleurs et les paresseux
  • La mer des Caraïbes déchainée et la plage de sable noir qui borde le village

Ce que j’ai moins aimé

  • Les bars musicaux qui attendent les touristes au village
  • Les prix un peu exorbitants au restaurant ou dans les supérettes

Pour en savoir plus, je vous invite à consulter mon article Quelques jours dans le village de Tortuguero.

Plage de rêve au parc maritime de la Ballena

Si comme moi vous avez décidé de faire l’impasse sur Manuel Antonio, vous pourrez vous consoler en allant faire un tour au parc national de la Ballena. Ici on peut, selon les guides, observer les baleines directement depuis la plage, car elles passent toutes par ce petit coin de côte. Hasard de la nature ou non, à marée basse cette plage prend la forme d’une immense queue de baleine. Ici aussi, il faut arriver à la bonne saison, c’est à dire entre novembre et février. Ensuite, les passages sont épisodiques et l’observation devient plus difficile.

La plage d'Uvita

Ce qui m’a plu à la Ballena

  • Observer la queue de la baleine se découvrir à marée basse
  • Le panorama fantastique sur la jungle et les montagnes de la cordillera centrale

Ce que j’ai moins apprécié

  • Un snorkelling un peu difficile à cause des courants
  • Ne pas voir de baleines (la saison était terminée)

Dans le parc national du volcan Poas

Ceux qui veulent voir le cratère fumant d’un volcan de près doivent aller à Poas. Vision lunaire s’il en est, le cratère de Poas et sa mer de lave sont en tout point impressionnants. C’est un spectacle dont on ne se lasse vraiment pas, mais on ne peut y rester que 15 minutes, sous peine d’être pris de malaise. Les fumerolles que rejette le géant sont on ne peut plus toxiques et peuvent vous faire tourner de l’œil en un rien de temps. C’est une escapade que l’on peut entreprendre facilement depuis San José en une demi-journée. La visite est assez rapide, il vous faudra environ deux heures pour faire le tour du site. La plupart des sentiers de randonnée sont malheureusement fermés pour des questions de sécurité, mais le détour en vaut la peine.

Le volcan Poas au Costa Rica

A Poas j’ai adoré

  • Le panorama sur le cratère et la plaine, par jour de grand soleil
  • Les couleurs de la jungle et du lac, dans le petit volcan

Mais par contre j’ai moins aimé

  • Le caractère un peu artificiel du site
  • Les foules de visiteurs qui arpentent les sentiers au pas de course

Une impression de bout du monde aux portes du Corcovado

Le parc national du Corcovado c’est un peu une escapade au milieu de nulle part, dans un décor de jungle et de plages isolées. Si malheureusement je n’ai pas pu visiter le parc, car le ticket d’entrée à 75 dollars était vraiment dissuasif, j’ai apprécié mon séjour dans le petit village de Bahia Drake.

Je me suis rattrapé en randonnant sur le sentier littoral qui mène à l’entrée du parc. Mais surtout, je me suis régalé au cours d’une balade à cheval en pleine jungle, avec baignade au pied d’une cascade. Un vrai bonheur.

Si vous souhaitez en apprendre plus sur les animaux du Costa Rica, je vous conseille le reportage de Grégory sur son blog My Wildlife.

Randonnée vers le Corcovado

Souvenirs inoubliables à Bahia Drake

  • L’arrivée en bateau dans la baie et la découverte de la mangrove et des plages
  • M’enfoncer dans la jungle à cheval
  • Observer de près les Aras rouges

Le point négatif de mon séjour

  • L’obligation de prendre un guide pour visiter le parc et le prix qui va avec

Le Cerro Chirripo, l’un des plus beaux parcs nationaux du Costa Rica

Véritable point d’orgue de mon séjour au Costa Rica, le Cerro Chirripo est certainement mon plus beau souvenir du pays. Nous avons séjourné dans le petit village de montagne de San Gerardo, un havre de paix au cœur des montagnes, à moins de deux kilomètres du point de départ du trek vers les sommets. Si aujourd’hui, il est nécessaire de demander un permis pour pouvoir entamer l’ascension complète de cette montagne, il est possible d’y faire de très belles randonnées sans débourser un centime. Je vous raconterai tout cela dans un prochain article consacré à cette destination.

Parcs nationaux du Costa Rica : le Chirippo

Ce que j’ai adoré au Cerro Chirippo

  • Le village de San Gerardo
  • La randonnée vers le Cerro Chirripo

Voilà pour ce petit tour d’horizon des parcs nationaux du Costa Rica. J’espère que cela vous donnera quelques pistes pour organiser votre voyage sur place. Il y a bien entendu bien d’autres parcs à découvrir dans le pays, comme celui d’Arenal ou encore la forêt de nuages de Monteverde. Mais en un mois malheureusement, on a pas le temps de tout faire.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur email
Partager sur whatsapp

8 Comments

  1. chacha aventurière
    12 août 2016 @ 3:53

    Ta photo de Corcovado est super belle !
    Mon agent de voyage a déjà essayé à plusieurs reprises de me vendre la destination, malheureusement la période idéale ne colle pas avec les grandes vacances .
    Mais j’irai un jour quoiqu’il arrive.

    Reply

  2. Delphine
    8 décembre 2017 @ 6:47

    La réputation de “paradis de la nature” du Costa Rica me donne vraiment envie d’y aller. Merci pour ce rapide mais efficace tour d’horizon des parcs nationaux.

    Reply

  3. Delph
    1 novembre 2019 @ 1:17

    Bonjour
    Nous sommes un groupe de 3 à partir au Costa Rica fin novembre. L’une d’entre nous va faire l’ascension du cerro chirripo. Pour les deux autres, nous voudrions l’accompagner jusqu’au premier refuge qui est à 7kms. Pouvez vous me dire si nous devons prendre un permis pour aller jusque là ou si l’entrée du parc suffit. Faut-il réserver l’entrée pour le parc sur internet ou est-il possible de la prendre sur place ?
    Merci d’avance pour votre réponse

    Reply

    • Paul Engel
      3 novembre 2019 @ 10:59

      Bonjour Delphine, seuls les 4 premiers kilomètres du trek sont accessibles sans permis. Pour aller plus, il est indispensable d’obtenir une autorisation auprès du SINAC. Il vaut mieux réserver en ligne car il y a un quota. Quelques permis sont délivrés sur place le matin, mais ils se comptent sur les doigts de la main…

      Reply

  4. prost
    25 novembre 2019 @ 8:17

    BONJOUR
    j’envisage un voyage du 6 mars au 21 mars 2020
    est ce une bonne période?
    que me conseiller vous au niveau visites “nature” et culturelle ?
    merci d’avance
    Nicole

    Reply

    • Paul Engel
      4 décembre 2019 @ 3:08

      Oui ça ma paraît parfait ! Vous serez en fin de saison sèche, c’est idéal… Niveau visite culture, je vous recommande Tortuguero, la région du volcan Arenal et la côte Pacifique du côte de Bahia Drake. Du côté culturel, malheureusement, en-dehors de San José, il n’y a pas grand chose… A bientôt !

      Reply

  5. Marie
    12 janvier 2020 @ 7:15

    Bonjour, nous partons très prochainement pour le Costa Rica. Notre road trip est calé. Par contre, avons-nous besoin de réserver à l’avance les entrées dans les parcs nationaux ? (nous ferons Arenal, Corcovado, Manuel Antonio). Concernant les guides. Peut-on en “réserver” aussi à l’avance ? Merci beaucoup !! Et puis merci pour ce blog qui nous donne envie d’y être déjà 😉

    Reply

    • Paul Engel
      23 janvier 2020 @ 5:30

      Oui bien entendu vous pouvez réserver en avance pour les parcs, soit directement sur le site des parcs nationaux soit en passant par Tout Costa Rica, un portail de tourisme français basé dans le pays…

      Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

* * Cette case à cocher est obligatoire

*

J'accepte

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.